Réservé aux abonnés

Le chômage mieux que l’aide sociale

La Conférence suisse des institutions d’action sociale veut supprimer la fin du droit aux allocations de chômage pour les plus de 55 ans.La Conférence suisse des institutions d’action sociale veut supprimer la fin du droit aux allocations de chômage pour les plus de 55 ans.
23 févr. 2018, 00:01
Therese Froesch, Co-Praesidentin der SKOS, Mitte, spricht an der Seite von Felix Wolffers, Co-Praesident der SKOS, links, und Nicolas Gallade, Stadtrat Winterthur und Praesident Staedteinitiative, rechts, waehrend einer Medienkonferenz der Schweizerischen Konferenz fuer Sozialhilfe SKOS zum Thema "Keine Aussteuerung fuer 55 plus", am Donnerstag, 22 Februar 2018 in Bern. (KEYSTONE/Anthony Anex) SCHWEIZ SOZIALPOLITIK SKOS PRESSEKONFERENZ

Laissons les travailleurs âgés au chômage plutôt que de les précipiter à l’aide sociale. Forte de cette conviction, la Conférence suisse des institutions d’action sociale (Csias) propose de supprimer la fin du droit aux allocations de chômage pour les travailleurs âgés de plus de 55 ans. Cette mesure serait toutefois réservée aux personnes ayant travaillé durant au moins vingt ans, en tenant compte des tâches éducatives.

«Les chômeurs âgés ont beaucoup de difficultés à trouver un emploi», a justifié hier devant les médias Therese Frösch, coprésidente de la Csias. Plus de la moitié d’entre eux r...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois