La bourse suisse clôture dans le vert

L'indice principal SMI (Swiss Market Index) a augmenté de 0,12% à 6058,08 points.

04 janv. 2012, 18:44
La crise de la dette publique en Europe n'est pas toutefois pas encore terminée.

La bourse suisse a clôturé mercredi dans le vert. L'indice élargi SPI (Swiss Performance Index) est monté de 0,07% à 5456,56 points, tandis que le SLI (Swiss Leaders Index) est descendu de 0,03% à 898,20 points.

Le marché semble manquer d'orientation après les gains enregistrés depuis la mi-décembre, estiment des intervenants. Sur le fond, les investisseurs semblent un peu plus optimistes, au vu des récentes données économiques. La crise de la dette publique en Europe n'est pas toutefois pas encore terminée.

Ce sont les valeurs sensibles à la conjoncture qui ont le plus corrigé. Les financières ont évolué de manière contrastée tandis que les défensives ont aidé le SMI à clôturer dans le vert.

Au SMI/SLI, les grands gagnants du jour ont pour noms Clariant (+1,6%) et Transocean (+1,5%). Clariant fait partie des "Top Picks" 2012 du Credit Suisse. Le bon de participation Schindler (+0,7%) a également connu une forte demande.

Parmi les défensives, c'est le bon de jouissance de Roche (+0,5%) qui a donné le ton. Nestlé et Novartis (respectivement +0,2%) ont suivi d'un peu plus loin. Aux financières UBS a pris 0,4%, alors que Credit Suisse a cédé 0,2% et Julius Bär 1,0%.

Logitech et Sonova perdants

Logitech (-4,9%) et Sonova (-3,2%) ont été boudés par les investisseurs. Logitech a, il est vrai, empoché plus de 5% la veille et donc restitué une partie de ses gains. Sonova s'est retrouvé sous pression après l'avertissement sur chiffre d'affaires du négociant d'appareils auditifs français Audika pour 2011.

Le fabricant d'implants dentaires Nobel Biocare (-1,1%) a également accusé un repli, mais beaucoup moins important que son confrère Straumann en chute de 4,8%. Les deux titres subissent le contrecoup des mesures prises sur le marché allemand concernant les taxes, qui devraient renchérir les implants et prothèses de près de 30%, selon Helvea.