Réservé aux abonnés

"Investir et former pour rester compétitif"

La Valaisanne Gisèle de Preux dirige RECO MECANIQUE SA, à Salquenen, une PME hélas trop peu connue du grand public, alors qu'elle contribue pleinement à la richesse du tissu industriel du canton.
08 oct. 2013, 00:01

Spécialisée dans la mécanique de précision (au centième), RECO MECANIQUE fabrique en sous-traitance des pièces complexes et simples de grande dimension pour quelque 120 entreprises suisses (75% de romandes, dont 10% de valaisannes, 25% d'alémaniques), actives dans les secteurs des énergies hydraulique et solaire, des forces motrices, du ferroviaire, de l'aérospatial, des infrastructures, de l'industrie alimentaire et de la chimie. Fondée en 1956 par le père de Gisèle de Preux, cette PME, qui a investi en dix ans quatre millions de francs dans la technologie et un million dans l'infrastructure,...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois