Grève de la Deutsche Bahn: un million de perte pour les CFF chaque semaine

Les grèves de la compagnie allemande Deutsche Bahn de ces derniers mois ont eu des conséquences financières sur le transport de marchandises des CFF. L'ex-régie fédérale a perdu ainsi un million de francs de recettes à chaque semaine de grève.

24 mai 2015, 14:09
00611851

Le transport de marchandises des CFF perd un million de francs de recettes à chaque semaine de grève de la compagnie allemande Deutsche Bahn (DB). Les dommages causés au trafic voyageurs ne peuvent eux pas être chiffrés.

Plusieurs grèves ayant émaillé le quotidien de la DB ces derniers mois, l'ex-régie fédérale a donc dû faire une croix sur plusieurs millions, indique dimanche Frédéric Revaz, porte-parole, confirmant une information de la NZZ am Sonntag. Côté passagers, il est difficile d'évaluer les dégâts financiers, car les usagers diffèrent ou déplacent leurs trajets.

Les CFF ne peuvent pas recevoir d'indemnités de la Deutsche Bahn. Les grèves constituent une perturbation de "force majeure". "Les pertes de chiffre d'affaires et les frais supplémentaires qui en découlent ne sont donc pas assurables, et ne peuvent pas être réclamés auprès de la DB", explique le porte-parole des CFF Daniele Pallecchi dans les colonnes de l'hebdomadaire alémanique.

A la frontière avec l'Allemagne, la grève des cheminots allemands a eu de lourdes répercussions sur le réseau de RER schaffhousois, exploité par les CFF et la Deutsche Bahn (DB). Près de la moitié des quelque 200 liaisons journalières ont été supprimées.

Le gouvernement cantonal a estimé début mai que cela était "inacceptable". Le conseiller d'Etat Reto Dubach (PLR) a écrit un courriel de protestation au ministre des Transports du Bade-Wurtemberg, le Vert Winfried Hermann. Il exige que la DB remplisse les prestations convenues.

La grève allemande tombe à un moment délicat pour le RER schaffhousois, introduit en 2013 et encore en phase de mise en place. Les autorités craignent une perte de confiance des utilisateurs.