Genève: le bénéfice net de Givaudan recule en raison du franc fort

Le franc fort n'a pas épargné le premier producteur mondial des arômes et parfums de Genève, Givaudan.

16 févr. 2012, 08:40
givaudan

Le groupe genevois Givaudan, numéro un mondial des arômes et parfums, a souffert de la force du franc en 2011. Son chiffre d'affaires a diminué de 7,6% à 3,915 milliards de francs. Le bénéfice net a reculé à 252 millions, contre 340 millions en 2010.

En monnaies locales, le chiffre d'affaires total est toutefois en hausse de 5,2%. «Nos activités ont généré une solide dynamique des ventes dans un environnement difficile et une nette amélioration de la profitabilité au 2e semestre», a expliqué Gilles Andrier, directeur général, dans un communiqué diffusé mardi.

Givaudan s'estime «bien positionné pour aborder 2012». La société continue de travailler «en étroite collaboration avec ses clients pour mettre en oeuvre les adaptations de prix nécessaires en vue de répercuter la forte hausse des coûts de production». A moyen terme, l'objectif global est une croissance organique comprise entre 4,5% et 5,5% par an.