GE va investir 1,4 milliard de dollars en Arabie saoudite

Le groupe américain General Electric (GE) va investir au moins 1,39 milliard de francs en Arabie saoudite.

23 mai 2016, 17:53
The Alstom / General Electric site is pictured in Baden Canton Aargau in Switzerland on Wednesday 13 January 2016. General Electric Co. said on Wednesday it plans to cut 6,500 jobs in Europe as it moves to integrate Alstom's power business and push through cost savings from the acquisition. 1300 job cuts will fall in Switzerland the company said, with other reductions scattered across the continent. (KEYSTONE/Urs Flueeler). Der Schweizer Sitz der Alstom / General Electric GE in Baden im Kanton Aargau fotografiert am Mittwoch, 13. Januar 2016. Der franzoesische Industriekonzern Alstom plant in der Schweiz bis zu 1300 Stellen abzubauen. Betroffen sein duerften in erster Linie die Standorte in den aargauischen Gemeinden Baden, Birr, Daettwil, Turgi und Oberentfelden. Der Abbau ist eine Folge davon, dass der US-Konzern General Electric (GE) die Energiesparte von Alstom uebernimmt. Der Deal war im letzten Jahr beschlossen worden. Alstom konzentriert sich nach dem Ausstieg aus dem Energiegeschaeft auf seine Zugsparte. (KEYSTONE/Urs Flueeler)

General Electric (GE) a annoncé lundi des investissements d'au moins 1,4 milliard de dollars (1,39 milliard de francs) en Arabie saoudite. Le groupe américain agit dans le cadre de l'ouverture du pays aux investisseurs étrangers.

La firme s'est associée au géant pétrolier saoudien Aramco pour construire un site manufacturier afin de servir les secteurs énergétique et maritime. Ce projet, évalué à 400 millions de dollars, devrait permettre de créer 2000 emplois locaux.

L'entreprise a aussi signé une lettre d'intention pour investir d'ici 2017 dans des secteurs dits "stratégiques" avec pour but de développer les industries locales. Cet engagement est estimé à un milliard de dollars. Ces contrats ont été signés lors d'une visite en Arabie saoudite du PDG de GE, Jeff Immelt.

Le groupe s'est recentré récemment sur ses activités industrielles: fabrication de moteurs d'avions, équipements de santé et centrales d'électricité. Il envisage d'investir 2 milliards de dollars supplémentaires dans le royaume saoudien à partir de 2017. Ces fonds devraient financer des projets pétroliers et gaziers, aéronautiques et numériques, précise GE.

Industries à dynamiser

Ces annonces tombent quelques semaines seulement après que l'Arabie saoudite a annoncé revoir son modèle économique, suite à la chute des prix des hydrocarbures. Le pays a du potentiel dans les domaines solaire et éolien. Il veut aussi dynamiser ses industries, notamment pétrochimique, militaire et minière.

L'ambitieux plan, baptisé "Vision à l'horizon 2030", prévoit aussi l'introduction en Bourse de 5% du capital d'Aramco, première compagnie pétrolière au monde, ce qui en ferait la plus grosse capitalisation boursière au monde. Le produit de cette vente contribuera à créer le plus gros fonds d'investissements au monde, doté de 2000 milliards de dollars.