Samsung recommande de ne plus utiliser le Galaxy Note 7

Après avoir rappelé 2,5 millions d'unités de ses Galaxy Note 7, Samsung déconseille aujourd'hui l'utilisation de cette phablette. Depuis des semaines, des photos de modèles ayant pris feu envahissent la toile.
11 oct. 2016, 06:39
Certaines phablettes ont même pris feu.

Le sud-coréen Samsung Electronics a enjoint mardi l'ensemble de ses partenaires mondiaux de mettre fin à la vente et aux échanges de son Galaxy Note 7. Il demande par ailleurs à tous les possesseurs de Note 7 de les éteindre et de ne plus les utiliser. Dans un communiqué, le numéro un mondial du smartphone explique avoir pris cette décision pour permettre "une enquête approfondie" sur ces incidents qui l'ont déjà fortement plombé.

L'annonce a été saluée par l'autorité américaine de protection des consommateurs, qui a émis une sévère mise en garde contre les dangers posés par cette "phablette", comme se nomment les modèles intermédiaires entre smartphones et tablettes. "Personne ne devrait avoir à s'inquiéter du fait qu'un téléphone peut mettre en danger des personnes ou des biens", a-t-il indiqué dans un communiqué.

 

 

 

Le premier fabricant mondial de smartphones est dans la tourmente depuis qu'il a été contraint le 2 septembre d'ordonner le rappel de 2,5 millions d'exemplaires de son Note 7. Certains spécimens avaient en effet pris feu du fait de batteries défectueuses. Les images de téléphones carbonisés qui ont inondé les réseaux sociaux ont représenté une humiliation suprême pour un groupe qui se targue d'être le champion de l'innovation et de la qualité.

Confiance

Et la gestion de crise par Samsung a également viré au désastre, puisque Samsung a implicitement reconnu mardi pour la première fois que les appareils distribués en remplacement des premiers millions de Note 7 vendus posaient aussi problème.

"La première fois, cela peut être interprété comme une erreur. Mais la même chose s'est produite deux fois sur le même modèle, et cela générera une perte considérable de confiance des consommateurs", a observé Greg Roh, de HMC Investment Securities. "La raison pour laquelle les consommateurs préfèrent Apple ou Samsung, c'est pour la fiabilité du produit. Ici, le dégât en terme d'image sera inévitable et Samsung aura fort à faire pour inverser la tendance".