Hong Kong: des chercheurs utilisent l’impression 3D pour restaurer des récifs de coraux

Une équipe de scientifiques de l’université de Hong-Kong a créé des tuiles imprimées en 3D pour réparer les coraux détériorés et préserver la biodiversité marine.

11 août 2020, 09:48
Les plongeurs placent les tuiles récifales dans la baie de Hong-Kong.

Depuis plusieurs décennies, les populations de corail se dégradent partout dans le monde, un processus connu sous le nom de «bioérosion». Les causes probables de cette destruction seraient le réchauffement climatique, la pollution ainsi que la surpêche.

Afin de sauver cette espèce menacée, des projets de conservation se mettent en place. Celui de l’université de Hong-Kong est particulièrement novateur puisqu’il se base sur l’impression 3D. 

Une équipe de chercheurs a élaboré un modèle d’habitat corallien fait de tuiles en terre cuite fabriquées grâce à des imprimantes 3D, comme le révèle Heidi.news

 

 

Les tuiles de récif sont censées reproduire la forme naturelle d’un environnement corallien et ainsi permettre le développement de récifs. Leur structure complexe permet aux coraux de s’y fixer avec d’autres sédiments et éléments marins.

 

Ces «tuiles récifales» serviront d’ancrage pour le développement de futurs coraux. 

 

En juillet, ces tuiles récifales ont été posées à trois endroits dans le parc marin de Hoi Ha Wan, dans les eaux de Hong Kong, recouvrant une superficie totale d’environ 40 m2.

Les chercheurs prévoient d’observer l’évolution de la faune à cet endroit pendant une année et demie.

Ils espèrent que cette nouvelle méthode deviendra une contribution essentielle aux efforts mondiaux en cours pour sauver les systèmes de récifs coralliens dégradés.