Funérailles: une urne funéraire biodégradable transforme les cendres en arbre

Que faire de sa dépouille au moment de sa mort? Une urne biodégradable offre la possibilité de faire naître un arbre à partir de ses cendres. De quoi s'assurer une pérennité et transformer les cimetières en forêts.
23 mars 2016, 15:08
/ Màj. le 29 mars 2016 à 11:50
"Bios" est une alternative écologique et poétique pour réincarner un défunt en arbre.

La mort est-elle une voie sans issue? Si la réponse à cette question existentielle est propre à chacun et que la subsistance de notre âme nous échappe, notre seul choix reste le devenir de notre dépouille. Inhumation et crémation sont actuellement les deux manières privilégiées pour reposer en paix. 

Il est cependant possible d'aller plus loin et de s'offrir une réincarnation poétique et écologique. Estudimoline est un studio de design catalan qui propose une urne funéraire 100% biodégradable. Appelée "Bios", elle contient du terreau et la graine d'un arbre à choix. La plante se développe grâce aux cendres du défunt ajoutées dans le fond de l'urne. 

 

 

En plus d'une réincarnation symbolique, les designers espèrent transformer les cimetières en forêts et permettre des funérailles sans impact sur l'environnement.

L'entreprise propose actuellement 5 types d'arbres: le pin, l'érable, le hêtre, le frêne ou le Ginkgo. L'urne coûte 140 francs et le pot d'incubation 340. Ce dernier peut contenir 11 litres d'eau et est connecté à une application mobile, ce qui permet à son propriétaire d'être alerté au moindre manque d'eau. 

"J'ai trouvé l'idée géniale. On a la possibilité de créer quelque chose, d'avoir un souvenir physique de notre bien-aimé, de le regarder," confie une femme qui a acheté l'urne. 

Une campagne de financement participatif a été lancée pour permettre la commercialisation du pot d'incubation. Plus de 70'000 euros ont déjà été récoltés. 

 

 

 

par Mouna Hussain