Facebook: nouvelles fonctionnalités pour les applications mobiles

Le réseau californien Facebook a mis au point un mode permettant à ses 1,28 milliard de membres de préserver son anonymat lors d'une connexion et d'autres outils censés donner aux utilisateurs davantage de contrôle sur le partage de leurs données.

01 mai 2014, 07:43
Le CEO de Facebook Mark Zuckerberg a présenté les nouveautés du premier réseau social en ligne à San Francisco.

Facebook a dévoilé mercredi de nouvelles fonctionnalités destinées à mieux protéger les données des membres de son réseau quand ils accèdent à des applications mobiles. Le réseau californien a mis au point un mode permettant à l'utilisateur de préserver son anonymat lors d'une connexion.

Le premier réseau social en ligne mondial permet à ses 1,28 milliard de membres d'utiliser leurs identifiants de connexion Facebook pour accéder à des applications mobiles tierces depuis leur smartphone. Cela évite d'avoir à se souvenir de plusieurs identifiants et mots de passe différents, mais entraîne souvent le partage de données collectées par Facebook avec ces applications.

Le réseau a toutefois présenté mercredi, à l'occasion d'une conférence pour les développeurs d'applications organisée à San Francisco, un nouveau mode de connexion "anonyme".

C'est "un moyen facile d'essayer une application sans partager ses informations personnelles stockées sur Facebook", souligne-t-il dans un message publié sur son site internet. "Les gens peuvent décider plus tard s'ils veulent partager certaines informations, une fois qu'ils en savent davantage sur l'application."

La fonctionnalité est testée actuellement "avec quelques développeurs" et devrait être étendue "dans les mois à venir", précise le groupe.

Outils de contrôle

Facebook a aussi présenté d'autres outils censés donner à ses utilisateurs davantage de contrôle sur le partage de leurs données avec des applications mobiles. Une fonctionnalité qui commencera à être déployée dans les prochains mois permettra par exemple de choisir quels types d'informations on accepte de partager avec une application lorsque l'on s'y connecte avec ses identifiants Facebook.

"Par exemple, si quelqu'un veut partager son adresse de courriel avec une application, mais pas sa date d'anniversaire, il pourra le faire en quelques clics", relève Facebook. Les applications ne pourront pas non plus faire de publication sur le profil Facebook d'un utilisateur sans son autorisation.

Facebook annonce en outre pour "les prochaines semaines" un nouveau tableau de bord récapitulant les applications mobiles reliées au profil d'un membre du réseau et permettant de gérer les données auxquelles elles peuvent accéder, voire les retirer complètement.

Nouveau réseau publicitaire

Il a aussi présenté un nouveau bouton "J'aime" spécialement conçu pour les applications mobiles, et surtout un très attendu nouveau réseau pour les annonceurs, qui devrait lui permettre de rivaliser encore davantage avec Google sur le marché en croissance de la publicité mobile.

Facebook utilise déjà les informations publiques fournies par ses utilisateurs pour personnaliser les publicités qu'il leur sert sur son réseau: ses recettes publicitaires affichaient au premier trimestre une croissance de 82% sur un an, à 2,27 milliards de dollars. Il entend désormais étendre ce savoir-faire à des publicités diffusées dans des applications mobiles synchronisées avec des comptes Facebook, grâce à un nouveau réseau publicitaire.

Les tests concernent pour l'instant des publicités proposant d'installer des applications, mais Facebook dit vouloir étendre ensuite le réseau à d'autres types d'annonces.