Des chercheurs de l’université de Zurich dévoilent les mystères d’un reptile préhistorique

Une équipe de paléontologues dirigée par l’université de Zurich a découvert que le Tanystropheus était un animal aquatique. Ce reptile au cou trois fois plus long que son torse, vivant il y a 242 millions d’années, a longtemps intrigué les chercheurs.

06 août 2020, 19:32
Son long cou, pas particulièrement flexible, lui servait à prendre ses proies en embuscades.

Les paléontologues sont depuis longtemps intrigués par un reptile au cou trois fois plus long que son torse vivant il y a 242 millions d’années. Des chercheurs, sous la direction de l’université de Zurich, ont découvert que le Tanystropheus était un animal aquatique.

Une équipe internationale dirigée par Stephan Spiekman a utilisé la tomographie par ordinateur pour reconstituer virtuellement en trois dimensions de la tête du Tanystropheus à partir des débris de son crâne. Elle a ainsi pu déterminer que le Tanystropheus était un animal aquatique.

 

 

Son crâne était spécialisé pour la chasse en milieu aquatique. Son long cou, pas particulièrement flexible, avec une petite tête lui servait à prendre ses proies en embuscades.

Les chercheurs ont également pu déterminer qu’un fossile trouvé à la frontière italo-suisse n’était pas un jeune Tanystropheus mais une espèce distincte, plus petite. Les deux espèces se sont développées séparément afin de faire le meilleur usage possible des ressources disponibles. Les deux espèces se nourrissaient vraisemblablement de proies différentes et n’utilisaient pas les mêmes stratégies de chasse.