Des ados partagent des techniques de vol et se vantent de leurs délits sur le réseau social Tumblr

Un site web recense les bons plans pour délinquant en devenir. Depuis quelques années, plusieurs adolescents américains alimentent le réseau social Tumblr avec des techniques de vol à l'étalage. Non contents de donner des conseils, certains mettent en avant leur butin, de quoi inciter à une compétition malsaine.

06 juin 2016, 09:47
/ Màj. le 06 juin 2016 à 11:00
Certains de ces adolescents disent s'attaquer au capitalisme par leurs agissements.

L'imagination des adolescents est sans limite. Aux Etats-Unis, quelques-uns d'entre eux ont trouvé le moyen de détourner l'usage du réseau social Tumblr, une plateforme de microblogging, pour faire la promotion du vol à l'étalage. Agissant sous pseudonyme, les jeunes se donnent rendez-vous sur le site via des mots-clés, tels que #myhaul ("mon butin") ou Liftblr (mélange des mots "voler" et Tumblr), comme le révèle Good.

Active depuis 2012 cette communauté de délinquants partagent techniques et autres bons plans. Certains de ses membres expliquent ainsi dans un billet comment ne pas se faire repérer par les caméras de surveillance des magasins. "Gardez à l'esprit que la plupart des magasins ont des dizaines de caméras, mais ne disposent pas de dizaines d'employés qui regardent avec attention des dizaines de moniteurs vidéo. Même si un opérateur surveille vos activités, les caméras ont des angles larges et une basse résolution. Ayez donc des mouvements subtils. En outre, aucun magasin n'est exempt d'angle mort. Trouvez-en donc un et dissimulez la marchandise à cet endroit."

Les membres de la communauté des shoplifters ("voleurs à l'étalage"), qui sont en majorité des filles, comme l'explique USA Today, n'hésitent pas non plus à exposer leur prise. La liste des objets volés va des sous-vêtements aux cosmétiques, en passant par des objets aussi insolites qu'une machine à café, comme on le voit sur le blog de cette jeune fille. But ultime: dépasser les 1000 dollars de marchandises. De quoi alimenter une compétition pour le moins malsaine. 

L'histoire de ces jeunes gens n'est pas sans rappeler celle des protagonistes du film "Bling Ring", réalisé par Sofia Coppola. Basé sur des faits réels, le long-métrage raconte comment des adolescents désoeuvrés et obsédés par la célébrité passent leur temps à dérober des vêtements de marque, y compris directement au domicile de stars d'Hollywood. 

 

Mais, les jeunes filles de la communauté des shoplifters évoquent des raisons plus nobles pour justifier leurs larcins. "J'agis avec une philosophie à la Robin des Bois", dit l'une. Tandis qu'une autre explique: "Je vole, parce que je suis pauvre." Agée de 15 ans, une dénommée Unicorn-Lift raconte qu'elle ne vole que dans les magasins qui génèrent plusieurs millions de dollars. Certains chercheurs estiment que leur action peut-être assimilée à une forme d'anarchisme. Tandis que Good estime que c'est la quête de popularité qui motive sans doute la plupart de ces adolescents.