La Fédération horlogère pourrait ne pas divorcer d'economiesuisse

La Fédération de l'industrie horlogère suisse pourrait revenir sur sa décision de quitter economiesuisse. Des discussions sont en cours.

19 août 2013, 15:25
L'horlogerie a marqué le pas, mais ses exportations restent à des niveaux historiquement hauts

Les changements à la tête d'economiesuisse pourraient remettre en cause la décision de la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH) de quitter l'association faîtière des entreprises.

Le choix arrêté en février dernier peut être influencé en particulier par l'élection du nouveau président d'economiesuisse Heinz Karrer, prévue pour le 29 août prochain. "Notre conseil va reprendre cette décision pendant sa session cet automne", a indiqué lundi le président de la FH Jean-Daniel Pasche, revenant sur une information du "Tages-Anzeiger".

Les discussions entre la Fédération horlogère et l'association faîtière, commencées le printemps passé, se poursuivent pour l'heure. "On suit très attentivement ce qui se passe au niveau des changements de la direction et des réflexions internes au sein d'economiesuisse", a commenté le président de la FH.

Double démission

La Fédération horlogère avait communiqué il y a six mois sa volonté de démissionner de l'organisation qui chapeaute les entreprises suisses en raison des divergences sur le label "Swiss Made". L'organisation ne soutenait pas le taux minimal de 60% de valeur suisse pour les produits industriels, proposé par le Conseil fédéral.

Pour rappel, la double démission en juin du président d'economiesuisse Rudolf Wehrli et de son directeur général Pascal Gentinetta a induit à des changements. Ainsi, il y a une semaine à peine, son comité directeur a désigné l'actuel directeur général du groupe zurichois d'électricité Axpo Heinz Karrer à la présidence.