Réservé aux abonnés

Des banquiers trop peu rigoureux

Le gendarme de la Bourse suisse critique Credit Suisse, alors que le patron d’une grande banque danoise doit démissionner.

20 sept. 2018, 00:01
epa07031671 Thomas F. Borgen, who resigned on the day as CEO of Danske Bank, moments before a press conference about the money laundering scandal in the bank, at the Tivoli Congress Center in Copenhagen, Denmark, 19 September 2018. Borgen has resigned on the day as a result of an alleged money laundering via the bank's branch in Estonia, media reported.  EPA/LISELOTTE SABROE  DENMARK OUT DENMARK DANSKE BANK

Les banquiers ont-ils pris au sérieux leurs obligations légales d’empêcher l’argent criminel d’entrer dans les circuits commerciaux et financiers légaux? Leurs associations professionnelles l’affirment, elles qui se félicitent, à l’instar de Swissbanking, du sérieux avec lequel les contrôles sont effectués. Ce n’est, toutefois, pas l’avis des organismes officiels chargés de vérifier la bonne application des règles, et pas seulement en Suisse.

En trois jours, deux grandes banques européennes ont été dénoncées par les autorités: Credit Suisse, pour son manque de vigilance dans plusieurs affaires,...