Conjoncture: le baromètre KOF de l'EPFZ en repli depuis trois mois

Le baromètre KOF de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich est à nouveau en recul, pour le troisième mois consécutif. Il passe sous la moyenne pluriannuelle et annonce un repli conjoncturel. C'est principalement l'industrie qui est pointée du doigt.

30 mai 2014, 10:11
C'est principalement le tassement de l'activité industrielle qui est à l'origine de la contraction conjoncturelle.

La conjoncture suisse devrait subir un léger refroidissement. Pour le troisième mois consécutif, le baromètre ad hoc du centre de recherches de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (KOF) a enregistré un recul en mai. L'industrie est la principale responsable de ce repli.

Alors qu'il atteignait encore 107,8 points en février, le baromètre se situe désormais à 99,8 points, a communiqué vendredi le KOF. Cette valeur est légèrement inférieure à la moyenne pluriannuelle, ce qui laisse présager une détérioration conjoncturelle.

La contraction observée ces derniers mois est due à 60% aux variables liées à l'industrie. Les secteurs de la construction mécanique, de l'industrie textile et de l'alimentaire ont été particulièrement à la traîne. A l'inverse, les appareils électriques et électroniques ont évolué positivement.

Hormis l'industrie, la baisse du baromètre peut être mise sur le compte d'une détérioration des perspectives économiques, ainsi que d'une consommation intérieure affaiblie. Les acteurs n'ayant pas contribué à cette évolution négative sont les banques, l'hôtellerie et le bâtiment.