Conflit fiscal: l'amende de Credit Suisse de 2,6 milliards validée aux Etats-Unis

Un juge de l'Etat de Virginie a validé vendredi l'amende record de 2,6 milliards de dollars infligée à Credit Suisse en mai dernier.

21 nov. 2014, 19:44
ARCHIV - ZUR BEKANNTMACHUNG DER ZAHLEN DES ERSTEN QUARTALS DER CREDIT SUISSE STELLEN WIR IHNEN FOLGENDES BILDMATERIAL ZUR VERFUEGUNG - Das Logo der Credit Suisse aufgenommen am 12 Mai 2010 in Oerikon. Der Reingewinn fiel im ersten Quartal im Vergleich zum Vorjahr um rund ein Drittel auf 859 Mio. Franken, obwohl sich die Bank in der Vermoegensverwaltung verbessern konnte. (KEYSTONE/Steffen Schmidt)

Credit Suisse peut enfin tourner la page du conflit fiscal aux Etats-Unis. Une juge de l'Etat de Virginie a validé l'amende record de 2,6 milliards de dollars (2,2 milliards de francs) infligée en mai dernier au numéro deux bancaire helvétique. L'accord passé avec le fisc américain est désormais sous toit.

"C'est un pas important pour nous", souligne la banque vendredi dans un communiqué. "Nous avons travaillé en étroite collaboration avec les autorités américaines pour clore cette affaire", ajoute Credit Suisse, qui confirmait à une information de l'agence financière awp.

La grande banque avait plaidé coupable fin mai d'avoir volontairement conseillé et aidé des clients américains à préparer des "déclarations fiscales tronquées" et échapper aux impôts aux Etats-Unis. Reconnaissant sa culpabilité, elle était parvenue à un accord assorti d'une amende record de 2,6 milliards de dollars.