Réservé aux abonnés

Canaliser l’émotionnel

Ce soir à 21 h, la France lancera «son» Euro face à la Roumanie. Elle devra chasser l’irrationnel et faire fi de la pression de tout un peuple.

09 juin 2016, 23:30
/ Màj. le 10 juin 2016 à 00:01
epa05353506 France national soccer team head coach Didier Deschamps (C) during a training session at the Stade de France in Saint-Denis, France, 09 June 2016. France will face Romania in the opening match of the UEFA EURO 2016 soccer championship on 10 June.



(RESTRICTIONS APPLY: For editorial news reporting purposes only. Not used for commercial or marketing purposes without prior written approval of UEFA. Images must appear as still images and must not emulate match action video footage. Photographs published in online publications (whether via the Internet or otherwise) shall have an interval of at least 20 seconds between the posting.)  EPA/Tibor Illyes HUNGARY OUT FRANCE SOCCER UEFA EURO 2016

Ce soir à 21 heures, la France et la Roumanie ouvriront le premier Euro à vingt-quatre. Mais qu’importe l’élargissement du tournoi. L’Hexagone terrorisé, paralysé par les grèves et déchiré par des clivages de toutes sortes, n’aura d’yeux que pour une seule équipe, n’aura d’yeux que pour ses Bleus.

Le vacarme d’un stade vide. Ce grondement indéfinissable dont on ne sait pas vraiment s’il est un écho du passé ou la rumeur de l’avenir immédiat. Hier le Stade de France, ce monstre de quelque 80 000 places où Zinédine Zidane avait placé en finale, le 12 juillet 1998, d...