Réservé aux abonnés

Berlin ralentit sur sa transition énergétique

Le ministre de l’Energie, Peter Altmaier, ne veut pas fermer trop vite les centrales à charbon, polluantes.

25 août 2018, 00:01
DATA_ART_5505116

«Ne pas foncer tête baissée» dans l’Energiewende, la «transition énergétique»: c’est, désormais, la devise de l’Allemagne, formulée par le ministre de l’Energie, Peter Altmaier, au cœur de l’été. «Les appels permanents à de nouveaux objectifs qui ne sont pas faisables économiquement ne facilitent pas la transition énergétique», a-t-il expliqué, alors que les professionnels des énergies renouvelables le pressent, au contraire, d’accélérer le processus.

Egalement ministre de l’Economie, Peter Altmaier, très proche d’Angela Merkel, doit résoudre une difficile équation. Alors que la dernière centra...