Aéronautique: le directeur général de Ruag MRO démissionne

Dès décembre, Peter Bodmer remplacera par interim Andreas Berger à la tête de Ruag MRO Holding, entreprise qui travaille notamment pour l’armée suisse et qui a été dissociée de Ruag International. La recherche d’un successeur est lancée.
25 nov. 2021, 11:34
/ Màj. il y a 2 jours
Ruag va être dissocié en Ruag MRO Holding et Ruag International.

Ruag MRO a annoncé jeudi la démission de son directeur général (CEO) Andreas Berger à la fin de l’année. A compter de décembre, Peter Bodmer sera chargé de diriger par intérim l’entreprise, active dans les prestations destinées à l’armée suisse.

Dans un communiqué, le conseil d’administration a remercié M. Berger pour son engagement et son aide lors de la dissociation de Ruag en deux secteurs indépendants, Ruag MRO Holding et Ruag International, qui doit être achevée d’ici la fin de l’année.

Outre diverses fonctions de conseil, Peter Bodmer est «également délégué de projet du Conseil d’Etat du canton de Zurich pour le développement de la zone universitaire du centre de Zurich et la transformation de l’aérodrome de Dübendorf», précise l’entreprise. La recherche d’un successeur a été lancée.

Chiffres rouges en début d’année

En mars dernier, pour son premier exercice, BGRB Holding, la nouvelle société créée pour chapeauter les activités de l’ex-Ruag Holding – scindées entre Ruag International et Ruag MRO – a essuyé des chiffres rouges. Alors que les ventes ont fléchi de 11% en un an, l’entreprise en mains de la Confédération a creusé sa perte nette à 186 millions de francs, contre un débours de 25 millions en 2019.

Ruag MRO a pour sa part enregistré une évolution plus favorable de ses affaires. Pour son premier exercice en tant qu’entreprise indépendante, Ruag MRO a dégagé des revenus de 682 millions de francs et un Ebit de 30 millions.