Réservé aux abonnés

A 20 ans, l’euro est un colosse fragile

Il s’est imposé sur les marchés, dans les portefeuilles et a survécu à sa crise. Mais il souffre du manque de solidarité européenne.
29 déc. 2018, 00:01
FILE - In this Monday, Oct. 27, 2014 file photo taken with long time exposure, shows a tram passing by the Euro sculpture in front of the European Central Bank in Frankfurt, Germany. Europe's experiment with sharing a currency is turning 20 in a few days. The euro is credited with increasing trade between members. But countries have struggled to adjust to trouble after giving up two big safety valves: the ability to let their currency's exchange rate fall to boost exports, and to adjust own interest rates to stimulate business activity. (AP Photo/Michael Probst, File) EU The Euro at 20

Ce 1er janvier, cela fera 20 ans que l’euro s’est imposé. Toutefois, il ne s’agissait pas, alors, de pièces sonnantes et trébuchantes, ni de billets tout neufs, mais bien de monnaie dite scripturale. Autrement dit, elle était d’abord un instrument virtuel utilisé par les financiers. La monnaie s’est matérialisée le 1er janvier 2002. Aujourd’hui, 340 millions de citoyens de 19 pays se la partagent.

La Banque centrale européenne (BCE) a pris les rênes de la politique monétaire de l’Union dès 1999. Elle se targue d’avoir empêché une escalade des prix. De fait, la pop...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois