Votations fédérales du 9 février 2020
 19.01.2020, 18:00

Sion: les loyers modestes restent l’exception

Premium
chargement
Gérard Mittaz préside le conseil de la fondation Mon Foyer qui gère 292 logements en ville de Sion, dont ceux du bâtiment Plein Sud, en arrière-plan.

Logement A Sion, les logements réservés aux bas revenus datent au plus tard des années 70. Une réalité qui s’explique par des prix de location relativement bas par rapport au reste de la Suisse. Si l'initiative «Davantage de logements abordables» est acceptée dimanche 9 février, 10% des nouvelles constructions devront être réservés à des loyers modestes.

Le bloc de béton brut, caractérisé par ses coursives extérieures, s’élève dans le ciel sédunois. Situé juste derrière la gare, le Plein Sud accueille 62 des 292 logements d’utilité publique appartenant à la fondation Mon Foyer. Inauguré en 1973, il est un des derniers ensembles d’appartements à loyer modéré construit dans la cité valaisanne.

Les coopératives se font vieilles

«Les bénéfices de l’exploitation de nos immeubles sont utilisés pour les remettre en état», décrit Gérard Mittaz, président du conseil de la fondation Mon Foyer, à qui appartient la...

À lire aussi...

PolitiqueComment comprendre le non du Haut-Valais à la norme contre l'homophobieComment comprendre le non du Haut-Valais à la norme contre l'homophobie

ZoomVotations fédérales du 9 février: découvrez les résultats commune par communeVotations fédérales du 9 février: découvrez les résultats commune par commune

live
VerdictVotations fédérales: les Suisses rejettent l'initiative sur le logement à 57,1% et acceptent la norme anti-homophobie à 63,1%Votations fédérales: les Suisses rejettent l'initiative sur le logement à 57,1% et acceptent la norme anti-homophobie à 63,1%

HomophobieC’est long, mais bon de gagner en politique: l’édito de Stéphanie GermanierC’est long, mais bon de gagner en politique: l’édito de Stéphanie Germanier

VotationsLe Haut-Valais dit non à la Lex Reynard contre l’homophobieLe Haut-Valais dit non à la Lex Reynard contre l’homophobie

Top