Votations fédérales du 5 juin 2016

Votations fédérales: les résultats du Valais sont connus

chargement

politique Votations fédérales: le Valais a rejeté nettement les 3 initiatives sur le service public, le RBI et le financement des transports. Il a dit oui en revanche au DPI et à la loi sur l'asile. Au niveau communal, Charrat approuve deux nouvelles éoliennes, Bagnes accepte le régime minceur de son exécutif au contraire de Saint-Gingolph qui le rejette.

  05.06.2016, 07:59
Le Valais a voté comme la Suisse en ce 5 juin.

C'est sur cette réaction que prend fin notre direct consacré au Valais. Merci de nous avoir suivis ! Les résultats définitifs pour la Suisse sont à découvrir ici

Retrouvez notre dossier complet sur ces votations fédérales dans nos éditions papier et numériques de lundi.

15:20 Initiative Vache à lait: la réaction de Jacques Melly, conseiller d’Etat: «Si l’initiative a plu à certains Valaisans, ces derniers ont tenu compte de la réalité des chiffres. Et Forta répond à leurs attentes. »

Le chef du Département des transports se réjouit du fait que ce projet prévoit d’intégrer certains tronçons valaisans dans le réseau des routes nationales suisses, comme l’axe du Grand-Saint-Bernard. «Nous pourrons lancer de grands travaux, notamment le contournement de Liddes et des travaux de sécurisation en amont de Sembrancher.»

 

 

14:50 C'est officiel, la majorité des cantons ont dit non aux trois initiatives fédérales soumises au vote dimanche: l'initiative pour un revenu de base inconditionnel, l'initiative sur le service public et l'initiative vache à lait. 

14:33 LES RESULTATS DEFINITIFS SONT TOMBES POUR LE VALAIS.

Le canton a dit Non à l’initiative sur le service public à 67,3%, Non au revenu de base inconditionnel à 80,8%, Non à l’initiative sur le financement des transports à 69,2%. Mais c'est Oui à la loi sur la procréation médicalement assistée à 59,9% et Oui à la loi sur l’asile à 62,6%.

Le taux de participation s’est élevé à 49,5%.

 

14:30 Marcel Delasoie, secrétaire général de l’Union valaisanne des arts et métiers (UVAM), estime que l’échec de l’initiative "Vache à lait" n’est pas une catastrophe en soi. «Si Forta aboutit comme prévu, nous sommes contents.» Pour lui, Forta est un contre-projet indirect à l’initiative qu’il a soutenue. « Si la votation avait eu lieu en septembre, nous aurions peut-être pu retirer l’initiative », puisque d’ici là les Chambres auront sans doute adopté Forta, qui donne 700 millions à la route, alors que Vache à lait en demandait 1,5 milliard. 

 

14:14 On n'attend plus que les résultats de la commune de Simplon pour être fixé sur ces votations fédérales en Valais.

14:06 En Suisse, la troisième projection de gfs.bern pour le compte de la SSR confirme que des résultats assez nets se dessinent pour les cinq objets fédéraux.

Loi sur l'asile: vers un oui à 66%

Service public: vers un non à 67%

Revenu de base inconditionnel: vers un non à 78%

Vache à lait: vers un non à 70%

Diagnostic préimplantatoire: vers un oui à 62%

14:01 PDC elle aussi, la conseillère nationale Géraldine Marchand-Balet se réjouit pour sa part de la victoire du oui, en Valais et en Suisse, au diagnostic préimplantatoire. «Il n’y avait pas de raison de ne pas permettre ce dépistage sur des embryons, alors que l’on autorise au troisième mois de grossesse ».

13:58 Pour le conseiller national PDC Yannick Buttet, le fait que le Valais dise oui, vraisemblablement, à moins de 60%, soit moins que la moyenne suisse au diagnostic préimplantatoire, démontre que notre canton « reste attaché aux valeurs éthiques ».

13:54 Alors qu’il ne reste comme inconnu que le résultat de deux communes, on peut déjà constater qu’aucune de celles qui ont livré leur verdict ne soutient le Revenu de base et l’initiative Vache à lait.

13:49 Deux communes manquent encore à l'appel pour obtenir des résultats définitifs en Valais.

13:40 En Valais, il ne manque plus que le résultat de quatre communes : Collombey-Muraz, Naters, Simplon et Stalden.

13:32 Les résultats de Sionsont tombés. La capitale, suit la mouvance cantonale:

Non à l’initiative sur le service public à 65,4%

Non au revenu de base inconditionnel à 75,5%

Non à l’initiative sur le financement des transports à 72,7%

Oui à la loi sur la procréation médicalement assistée à 65,7%

Oui à la loi sur l’asile à 68,2%

13:20 En Valais, 11 communes n'ont toujours pas livré leurs résultats.

13:11 Les réactions des politiciens valaisans commencent à affluer: Mathias Reynard se réjouit de l’ampleur du refus de l’initiative en faveur du service public, mais il lui reconnaît la qualité d’en avoir fait un vrai thème politique auquel il faudra vraiment s’atteler. Le conseiller national a récemment déposé trois interventions pour éviter l’externalisation de certains services des ex-régies.

13:09 Scrutin communal: Bagnes a dit oui à la réduction du nombre de conseillers communaux de 11 à 9.

13:06 Monthey se trouve dans la même tendance que les autres villes du Valais romand:

Non à l’initiative sur le service public à 63,2%

Non au revenu de base inconditionnel à 76,5%

Non à l’initiative sur le financement des transports à 66,3%

Oui à la loi sur la procréation médicalement assistée à 69,6%

Oui à la loi sur l’asile à 66,5%

12:57 Le oui du Valais romand au diagnostic préimplantatoire ne sera pas unanime. Sembrancher dit non à 51,4% et Troistorrents à 63,6%.

 

12:57 scrutin communal: net OUI de la commune de Charrat à l'éolien par 65,63% des voix. La participation s'élève elle à 69%.

12:50  Les tendances se confirment en Valais. Après le dépouillement de 105 communes, les résultats sont:

Non à l’initiative sur le service public à 67,6%, Non au revenu de base inconditionnel à 81,3%

Non à l’initiative sur le financement des transports à 68,9%

Oui à la loi sur la procréation médicalement assistée à 58,2%

Oui à la loi sur l’asile à 61,6%

La participation dépasse toujours légèrement la barre des 50%.

 

12:47 Les résultats de Sierre sont connus: 

Non à l’initiative sur le service public à 65%

Non au revenu de base inconditionnel à 76,5%

Non à l’initiative sur le financement des transports à 68,6%

Oui à la loi sur la procréation médicalement assistée à 67%

Oui à la loi sur l’asile à 65,4%

12:40 Si le diagnostic préimplantatoire atteint dans certains cantons entre 70 et 80% de soutiens, le score sera beaucoup plus serré en Valais. Les communes qui l’acceptent, le font pour l’instant du bout des lèvres et le Haut-Valais dit plutôt non.

12:39 Scrutin communal: Saint-Gingolph dit NON à la réduction de son conseil communal de 7 à 5 membres par 54% des voix.

12:38 Selon l’institut de sondage Gfs, le revenu de base inconditionnel récoltera, au mieux, 20% d’avis favorables en Suisse.

12:33 Première grande ville à tomber: Martignyqui dit Non à l’initiative sur le service public à 65,6%, Non au revenu de base inconditionnel à 75,6%, Non à l’initiative sur le financement des transports à 70,2%, Oui à la loi sur la procréation médicalement assistée à 69% et Oui à la loi sur l’asile à 67,8%
 

 

12:25 En Suisse, les premières vraies tendances réalisées pour la SSR donnent les initiatives vache à lait, pro service public et pour un revenu de base inconditionnel largement perdantes. Le oui l’emporterait par contre sur le diagnostic préimplantatoire et la révision de l’asile. Pas de grosse surprise à attendre pour le reste de la journée, disent les sondeurs.

12:21: Si le diagnostic préimplantatoire est accepté par le Valais, le Haut du canton dit non pour l’instant.

12:18 Les 66 premières communes valaisannes dont les résultats sont connus, ont dit non à l’initiative "vache à lait", dont Bister à 100%!

12:16 Après dépouillement de 66 communes valaisannes, une seule dit oui au service public : Oberems par 23 oui contre 19 

12:14 La présidente deGrimisuat, Géraldine Marchand-Balet, fait carton plein. La population de sa commune l’a suivie sur toute la ligne en disant oui au diagnostic préimplantatoire, oui à la révision de la loi sur l’asile, non au revenu inconditionnel et non à l’initiative vache à lait.

12:10 En pourcentage, cela donne (59 communes valaisannes)

Non à l’initiative sur le service public à 69,2%

Non au revenu de base inconditionnel à 82,6%

Non à l’initiative sur le financement des transports 69,3%

Oui à la loi sur la procréation médicalement assistée 55,9%

Oui à la loi sur l’asile à 58,2%

Le taux de participation valaisan dépasse les 50% dans les 59 premières communes.

12:05 A Savièse, le oui au diagnostic préimplantatoire emporte une belle victoire avec 1760 oui contre 997 non et ce malgré l’engagement des conseillers nationaux Mathias Reynard et Jean-Luc Addor contre ce projet.

12:03 VALAIS: LES PREMIERS RESULTATS SONT TOMBES. Après dépouillement des bulletins de 58 communes, le Valais dit

Non à l’initiative sur le service public

Non au revenu de base inconditionnel

Non à l’initiative sur le financement des transports

Oui à la loi sur la procréation médicalement assistée

Oui à la loi sur l’asile

12:02 Suisse: alors que beaucoup d’observateurs pensaient qu’elle pourrait créer la surprise en étant acceptée, l’initiative Pro Service public n’est pour l’heure pas dans le camp des gagnants. La plupart des résultats connus jusqu’ici et issus des petites communes font état d’un non massif, alors même que ce sont ces régions-là que l’initiative est censée mieux desservir. Début de journée de votations difficile pour les initiants, mais les urnes ferment à peine.

11h56 Selon les premières projections toujours, le canton des Grisons refuserait l’initiative en faveur du service public à hauteur de 70%.

11h30 En Suisse alémanique, les premières tendances montrent que c’est sûrement le diagnostic préimplantatoire qui sera l’objet le plus disputé. Le revenu inconditionnel, les initiatives Pro Service public et vache à lait affichent pour l’heure des refus très clairs. Un large oui se dessine aussi pour l’asile.

 

Bonjour et bienvenue sur "Le Nouvelliste" pour suivre en direct ce dimanche de votations.

 

LES OBJETS

Lancée par les magazines "Bon à savoir", "K-Tipp", "Saldo" et "Spendere Meglio", l'initiative en faveur du service public veut que la qualité prime sur la rentabilité. Finis les subventionnements croisés à La Poste, Swisscom et aux CFF. Tous les bénéfices devraient être réinvestis dans les ex-régies et leurs patrons ne devraient plus gagner davantage que dans l'administration fédérale.

Parlement et Conseil fédéral estiment que ce texte menace le service public et les caisses de la Confédération. L'initiative n'a reçu aucun soutien politique, mais les partis ont tout de même dû se mobiliser pour répondre à la grogne populaire et à l'envolée initiale du texte dans les sondages.

L'initiative dite "vache à lait" du lobby routier donne aussi des sueurs froides à ses opposants. Le texte exige d'affecter aux infrastructures routières la totalité et non plus la moitié des impôts sur les huiles minérales, ce qui priverait le budget fédéral de 1,5 millliard de francs.

Selon les initiants soutenus par l'UDC, une partie du PDC et du PLR, l'argent des automobilistes est détourné au profit du rail notamment. Le front du "non" conteste et mise sur le fonds routier (FORTA) actuellement au Parlement.

Dernière au menu et donnée bonne perdante, l'initiative "pour un revenu de base inconditionnel" lancée par un comité de citoyens sans couleur politique entend offrir à toute la population la possibilité de mener une existence digne et de participer à la vie publique. Berne devrait verser à chacun, sans contrepartie, un revenu à définir. Une dangereuse utopie pour le Conseil fédéral et les partis, Verts exceptés.

Contrairement aux initiatives, les deux lois en votation peuvent se passer de réunir la majorité des cantons. Les Suisses pourraient soutenir l'accélération des procédures d'asile grâce à la réunion de tous les acteurs dans de grands centres. L'UDC, à l'origine du référendum, n'est soutenue que par une minorité de gauche qui craint que les droits des requérants ne soient plus garantis par des délais de recours trop serrés.

Les fronts sont moins clairs pour la procréation assistée. L'année dernière, le peuple a accepté par 61,9% des voix de réviser la constitution pour autoriser le diagnostic préimplantatoire.

La loi définit quels tests pourront être menés sur des embryons conçus in vitro avant le début d'une grossesse. Pour le Parti évangélique référendaire et les défenseurs des handicapés, elle va trop loin. La majorité des formations politiques soutiennent le texte, mais les clivages ne respectent pas les lignes partisanes.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Votations fédéralesVotations fédérales: les partisans du RBI se disent satisfaits du résultatVotations fédérales: les partisans du RBI se disent satisfaits du résultat

Votations fédéralesVotations fédérales: les premiers résultats sont tombésVotations fédérales: les premiers résultats sont tombés

Votations fédéralesVotations fédérales: les enjeux du scrutinVotations fédérales: les enjeux du scrutin

Votations fédéralesVotations fédérales: les trois initiatives sont rejetées à la majorité des cantonsVotations fédérales: les trois initiatives sont rejetées à la majorité des cantons

Top