Votations fédérales du 5 juin 2016

Votations fédérales: les partisans du RBI se disent satisfaits du résultat

chargement

Votations fédérales Les défenseurs de l'initiative sur l'instauration d'un revenue de base inconditionnel (RBI) se disent satisfaits du résultat. Selon eux, il s'agit d'une victoire pour faire avancer la cause de ce texte.

  05.06.2016, 13:43
Les partisans du RBI n'ont pas ménagé leurs efforts durant la campagne, à l'image de cette fresque géante posée sur la plaine de Plainpalais à Genève.

Le résultat est positif pour les tenants du revenu inconditionnel de base (RIB), accepté dimanche par environ 22% des votants selon les projections de l'Institut gfs.bern. Il s'agit selon eux d'une victoire d'étape qui a permis de faire connaître le RIB.

"On est très contents", a déclaré dimanche à l'ats Ralph Kundig, coordinateur romand des initiants, rappelant que ces derniers sont partis "de très loin". Avant le soutien des Verts, ils n'ont longtemps bénéficié d'aucun appui de la part d'un parti politique. Et la dynamique est positive: "Nous savons que certains partis ont prévu des séances de travail sur le sujet", se réjouit-il.

Pour Sergio Rossi, professeur d'économie membre du comité de soutien au RIB, il faut voir le verre à moitié plein. "Une personne sur cinq a voté pour le revenu inconditionnel de base, il s'agit déjà d'un succès", considère-t-il.

L'important, au-delà du vote, est que les citoyens commencent à réfléchir à cette idée, "qu'il faudra tôt ou tard mettre en oeuvre". Il sera intéressant de connaître la proportion des jeunes ayant voté en faveur du RIB, dit Sergio Rossi, qui souligne qu'ils sont les premiers intéressés par le projet.

 

"Une sacrée claque" pour les opposants

"C'est une sacrée claque", constate Yannick Buttet, membre du comité interpartis qui s'opposait au revenu de base inconditionnel (RBI), accepté par environ 22% des votants selon les projections de l'Institut gfs.bern. Au-dessous de 25%, la question ne se pose plus sous cette forme-là, estime le conseiller national (PDC/VS).

 

Les problématiques soulevées par l'initiative étaient légitimes, a dit Yannick Buttet à l'ats, mais la solution n'était pas réaliste. Le revenu de base est maintenant enterré. Cette "bonne nouvelle" n'empêchera cependant pas de réfléchir à l'avenir de l'emploi en Suisse.

Pour Susanne Leutenegger Oberholzer, également membre du comité interpartis, ce rejet clair montre que la population ne veut pas se lancer dans une expérience avec les assurances sociales. Selon la conseillère nationale (PS/BL), les questions importantes étaient restées floues: le financement, le montant du RBI et la problématique des assurances sociales existantes.

"Je suis convaincue qu'avec une préparation sérieuse, l'initiative aurait pu ouvrir une plus large discusssion et aurait été plus largement soutenue", a déclaré Mme Leutenegger Oberholzer à l'ats. Elle se dit très contente du résultat final. Toutefois, la discussion se poursuit, selon elle.

Le conseiller national Marcel Dobler (PLR/SG) se réjouit aussi du verdict. "La plupart des citoyens ne sont pas prêts à une expérimentation aussi radicale", relève le membre du comité interpartis, soulignant qu'un cinquième de "oui" est une très faible proportion. Cette idée est enterrée, d'après lui.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Votations du 5 juinVotations du 5 juin: non au service public et au RBI, oui à la révision de la loi sur l'asile (sondage SSR)Votations du 5 juin: non au service public et au RBI, oui à la révision de la loi sur l'asile (sondage SSR)

Votations fédéralesVotations fédérales: les premiers résultats sont tombésVotations fédérales: les premiers résultats sont tombés

Top