Réservé aux abonnés

«Applaudir ne suffit pas»: le personnel soignant a besoin de plus et lance son initiative

Après les applaudissements du premier confinement, les infirmiers réclament de meilleures conditions de travail, notamment salariales. Le Parlement oppose à leur initiative un contre-projet indirect. Interview de Philippe Nantermod, pour qui l’initiative sur les soins infirmiers va trop loin.
07 oct. 2021, 00:01 / Màj. le 07 oct. 2021 à 08:47
Personnel médical avec un patient atteint de Covid-19 dans l’unité de soins intensifs du CHUV, en novembre 2020.

Vous les avez applaudis l’an dernier chaque soir depuis votre balcon durant la période de confinement. Ils vous le rappellent aujourd’hui en menant campagne derrière le slogan «Applaudir ne suffit pas». Les infirmières et infirmiers vous invitent à voter oui à leur initiative populaire le 28 novembre. Celle-ci vise principalement à améliorer l’offre de formation ainsi qu’à revaloriser les salaires et conditions de travail du personnel soignant.

Mercredi à Berne, ses partisans ont lancé la c...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois