Nos moutons sont-ils assez bien gardés pour échapper au loup?

Un Patou, le chien de protection de moutons, de la bergere Lydwine Bruchez garde son troupeau de moutons sur un alpage ce mardi 10 juin 2014 a Plan-Cernet sur la route du Sanetsch en Valais. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois