Votations fédérales du 24 septembre 2017
 14.12.2017, 09:09

Les 370 millions économisés après le refus de la réforme des retraites n'iront pas à l'AVS

chargement
L'échec de la réforme des retraites, en septembre dernier, a laissé un pactole de 370 millions qui servira à amortir la dette de la Confédération.

 14.12.2017, 09:09 Les 370 millions économisés après le refus de la réforme des retraites n'iront pas à l'AVS

Retraites Le Conseil des Etats a tranché: éponger la dette de la Confédération est plus urgent que renflouer les caisses de l'AVS. Les millions économisés après le refus de la réforme des retraites n'iront ni à l'AVS, ni au fonds ferroviaire.

L'AVS ne recevra pas un supplément de 370 millions de francs dans le budget 2018. Le Conseil des Etats a refusé jeudi cette proposition de la conférence de conciliation. Cette somme, économisée suite au refus de la réforme des retraites, servira à réduire la dette.

Jusqu'au dernier moment, les deux Chambres se sont livré un bras de fer sur le montant de 442 millions économisé suite au vote populaire du 24 septembre. Le Conseil national voulait l'attribuer à l'AVS, tandis que la Chambre des cantons défendait une autre variante: deux tiers au fonds ferroviaire (295 millions) et un tiers à la réduction de la dette (147 millions).

Le compromis de la conférence de conciliation n'a pas convaincu les sénateurs: le PLR et le PDC, soutenus par une partie de l'UDC, l'ont rejeté par 25 voix contre 16 et deux abstentions. Le National ne se prononcera donc pas, le rejet d'une Chambre étant déterminant. Les 442 millions serviront ainsi exclusivement à réduire la dette et le fonds ferroviaire ne touchera pas de supplément.

"Demi-goutte d'eau dans l'océan"

Dans l'attente d'un nouveau projet de réforme de la prévoyance vieillesse, "un versement à l'AVS constituerait un bon signal pour les retraités", a plaidé en vain Paul Rechsteiner (PS/SG).

"Cette somme ne serait pas une goutte d'eau dans l'océan, mais une demi-goutte d'eau dans l'océan", a contré Jean-René Fournier (PDC/VS). Et d'ajouter que cette solution "violerait les principes de bonne gestion". Les opposants ont aussi rappelé qu'une base légale fait défaut pour verser cet argent à l'AVS. Elle aurait dû être élaborée l'année prochaine.

ATS

À lire aussi...

AnalyseRetraite: les raisons qui ont fait échouer la réforme de l'AVSRetraite: les raisons qui ont fait échouer la réforme de l'AVS

Top