Initiative pro vélo: 423 millions investis dans les infrastructures cyclables depuis 2010, Romandie à la traîne

A moins d'un mois sur la possible entrée du vélo dans la constitution, petit tour d'horizon sur ce qui a été fait ces 8 dernières années. 423 millions de francs ont été investis dans les infrastructures, des délégués à la mobilité douce se multiplient. Les Alémaniques plus actifs que les Romands.
26 août 2018, 09:26
/ Màj. le 26 août 2018 à 09:26
La Suisse a fait d'importants efforts en matière de mobilité douce. Mais beaucoup reste à faire (archives).

Les initiatives se multiplient en Suisse pour promouvoir le trafic cycliste. Environ 423 millions de francs ont été investis depuis 2010 dans les infrastructures. La Suisse alémanique conserve une longueur d'avance par rapport à la Suisse romande.

Le réseau d'itinéraires cyclables de loisirs de "la Suisse à vélo" compte 11'000 km. En outre, 9500 km d'itinéraires pour VTT sont balisés. Il n'existe toutefois aucun chiffre concernant les voies cyclables destinées au trafic quotidien.

Les cantons et les communes ne disposent que de très peu de données sur la longueur des tronçons faute de standard d'aménagement unique (voies séparées pour vélo, bandes cyclables sur une route, utilisation de la chaussée dans les rues à faible circulation).

Sur 26 cantons, 23 disposent aujourd'hui d'un délégué vélo ou à la mobilité douce. Vu la popularité croissante de la petite reine et le potentiel de transfert du trafic, la plupart des villes promeuvent la bicyclette. Entre 2010 et 2015, la part du vélo dans l'ensemble du trafic a augmenté de un à six points de pourcentage à Bâle, Berne, Lucerne, Saint-Gall, Winterthour ou Zurich.

Des initiatives sont également prises en Suisse Latine. La ville de Genève promeut en collaboration avec le canton l'extension du réseau de voies cyclistes. Le Tessin veut voir le sien passer à 245 km. Bulle a lancé un plan d'action vélo. Porrentruy, Delémont et Morges, ainsi que d'autres villes romandes de petite ou moyenne taille entendent mettre sur pied des programmes de promotion.

Avance alémanique

Il n'en reste pas moins que la Suisse alémanique conserve une avance considérable, a noté en mai l'association Pro Vélo lorsqu'elle a remis en mai ses prix de villes cyclables. Autre remarque, les petites villes s'en tirent avec de meilleures notes que les grandes.

Dans les cités de plus de 100'000 habitants, Winterthour et Bâle tiennent le haut du pavé. Berne et Zurich suivent. Genève puis Lausanne ferment le bal. Coire se place en tête des villes de plus de 30'000 habitants. Bienne arrive 4e et Neuchâtel 5e. La Chaux-de-Fonds et Fribourg sont respectivement 9e et 10e.

Berthoud a remporté la médaille d'or parmi les petites villes. Martigny est au 10e rang. Yverdon est 16e. Morges et Montreux se partagent la 17e place.