Votations fédérales du 19 mai 2019
 24.04.2019, 11:37

Valais: le PS et l’Union syndicale soutiennent la réforme fiscale et le financement de l’AVS

chargement
Les députés socialistes Blaise Carron et Emmanuel Amoos appellent à voter oui le 19 mai prochain.

Votations fédérales Deux milliards de plus pour l’AVS et des grands groupes d’entreprises qui paieront plus d’impôts: ce sont les arguments qui ont convaincu les socialistes et l’Union syndicale à dire oui le 19 mai prochain.

Le Parti socialiste du Valais romand et l’Union syndicale valaisanne (USV) appellent à voter oui à la loi relative à réforme fiscale et au financement de l’AVS, soumise au peuple suisse le 19 mai prochain. Les deux organisations ont présenté leurs arguments devant la presse par la voix de deux candidats au Conseil national, le député et syndicaliste Blaise Carron et le chef du groupe Alliance de gauche au Grand Conseil Emmanuel Amoos.

Blaise Carron rappelle que si le oui l’emporte, l’AVS bénéficiera d’un apport de 2 milliards de francs. Une partie de cet argent proviendra de la hausse (de 0,3%) des cotisations salariales, ce qui constitue «une première depuis 43 ans». Une solution que le syndicaliste estime sociale, car «10% des salaires les plus élevés paient près d’un tiers des cotisations» et parce que «92% de la population reçoit de l’AVS plus qu’elle n’y cotise.»

Référendum cantonal possible

De son côté, Emmanuel Amoos insiste sur le fait que «les grands groupes d’entreprises et les principaux actionnaires devront payer plus d’impôts». Il prend l’exemple de l’imposition fédérale des dividendes des grands actionnaires qui «sera majorée de 40%».

Si la réforme fédérale est acceptée par le peuple suisse, elle sera aussi mise en œuvre dans les cantons. Le PS et l’USV annoncent d’ores et déjà qu’en cas de «pertes fiscales excessives et d’absence de compensation sociale», ils lanceront un référendum cantonal. «Pour l’instant, je ne me prononce pas sur le projet valaisan, puisque nous n’en connaissons pas encore tous les détails», précise Emmanuel Amoos.

A lire aussi : Fiscalité: le Valais veut devenir très attractif pour les PME

Le oui du PSVR et de l’USV fait écho à celui présenté la semaine dernière par les milieux économiques et les Syndicats chrétiens valaisans.

A lire aussi : Réforme AVS et fiscalité: le camp du oui valaisan argumente


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

TendanceVotations fédérales du 19 mai: vers un oui pour la réforme fiscale et la révision sur les armesVotations fédérales du 19 mai: vers un oui pour la réforme fiscale et la révision sur les armes

Top