Votations fédérales du 13 juin 2021

Interdiction des pesticides: le Valais dit non à 77%

chargement

Votations Une seule commune valaisanne dit oui, pour une voix, à l’initiative demandant l’abolition des pesticides de synthèse. Trois quarts des électeurs disent non. Aucun clivage ville-campagne ou Haut-Bas n’est perceptible.

 13.06.2021, 14:51
Le Valais ne veut pas d’une interdiction des pesticides.

Le Valais ne veut pas d’un abandon rapide des pesticides de synthèse. Il a dit non aux deux initiatives fédérales qui demandaient d’y renoncer en dix ans à 76,97%. Un vote d’autant plus clair qu’il est prononcé avec un taux de participation élevé de 59,4%.

Un canton uni dans le camp du non

Sur la question des pesticides, il n’y a pas de différence Haut-Bas, ni de nuance plaine-montagne. Le non est clair partout. Une exception: la commune de Bister qui dit oui à 52,2% (12 oui contre 11 non), comme les Valaisans de l’étranger (50,8%).

Bourg-Saint-Pierre est le champion cantonal du non avec 95,8% (114 citoyens à 5). Dans une commune viticole comme Savièse, le passage à une production totalement bio n’a convaincu que 17,4% des votants.

Les régions dans lesquelles l’industrie chimique est implantée ne se distinguent pas non plus de régions plus agricoles. Viège dit non à 75,3%, Monthey à 76,3% et Evionnaz à 80%.

Pas de différence ville-campagne

On pouvait se demander si les villes allaient être plus convaincues par ces initiatives. Au moment du décompte final, on constate que les électeurs citadins valaisans ont aussi donné une réponse négative, même si le refus est un peu plus nuancé à Brigue (non à 66,4%).

Par contre, Monthey (76,3%), Martigny (74,1% de non), Sion (72,9%) et Sierre (non à 72,5%) se retrouvent assez proches de la moyenne cantonale.

Le Valais est plus divisé sur la loi Covid

La loi Covid, acceptée en Valais à 56,9%.

Par contre, elle a été rejetée par plusieurs communes valaisannes. C’est le cas à Sembrancher qui dit non à 61,8%, comme plusieurs communes du Grand Entremont. Val-d’Illiez et Troistorrents refusent aussi cette loi respectivement à 60,9% et à 53,7%, comme Dorénaz (53,9%) et Evionnaz (53,8%), ainsi que plusieurs communes du Haut.

Plusieurs communes se retrouvent divisées en deux camps d’égales importances: Icogne est à 50-50, alors qu’Orsières et Bourg-Saint-Pierre disent non pour une voix chacune et qu’Isérables dit oui pour 4 voix.

En ce qui concerne la loi sur les mesures policières de lutte contre le terrorisme, le oui du Valais est clair: 64,97%; seules quelques petites communes haut-valaisannes disent non.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

VerdictVotations fédérales: court rejet de la loi sur le CO2 à 51%Votations fédérales: court rejet de la loi sur le CO2 à 51%

En un clin d'oeilVotations fédérales: tous les résultats par commune et par cantonVotations fédérales: tous les résultats par commune et par canton

Top