Votations fédérales du 13 juin 2021

Initiatives anti-pesticides: un danger pour la production locale, selon le comité valaisan du 2x NON

chargement

Votations fédérales Sous l’égide de la Chambre d’agriculture et la Chambre de commerce et d’industrie, le comité valaisan pour le 2x NON aux initiatives anti-pesticides a présenté ses arguments à la presse jeudi matin. Il rassemble des représentants du monde agricole et des politiciens de partis de droite.

 29.04.2021, 15:15
Willy Giroud, président de la CVA, Valériane Grichting, vice-présidente du PLR Valais, Marianne Maret, conseillère aux Etats PDC et Jean-Luc Addor, conseiller national UDC ont défendu le double non aux initiatives anti-pesticides. Au centre, Marie-Noëlle Brunner, exploitante du domaine agricole sur lequel s'est tenue la conférence de presse.

«Transposées au monde médical, ces deux initiatives reviendraient à interdire aux médecins de prescrire des médicaments s’ils veulent que leurs prestations soient remboursées et à n’autoriser que des produits homéopathiques. Quel médecin et surtout quel patient accepteraient cela?»

Président de la Chambre valaisanne d’agriculture (CVA), Willy Giroud a imagé les «excès» des initiatives «pour une Suisse libre de pesticides de synthèse» et «pour une eau potable propre», jeudi matin en conférence de presse. Organisée par la CVA et la Chambre de commerce et d’industrie, elle a réuni des représentants du monde agricole et des politiciens des partis de droite.

A lire aussi: Initiatives anti-pesticides: les Verts valaisans, le WWF et Pro Natura militent pour un double oui

La raclette et les abricots en danger

Selon le président de la CVA, ces initiatives auront un fort impact sur le rendement de nombreuses productions, à l’instar du fromage à raclette AOP, dont la production sera mise en danger si les éleveurs ne peuvent plus acheter de fourrage. Il déclare également qu’aujourd’hui l’abricot est une culture «économiquement impossible sans phytosanitaires de synthèse» et que l’offre indigène de sucre, d’huile, de viande, de fruits à noyaux se raréfiera. «Les récoltes chuteront de 70 à 100%».

Acheter des produits suisses bios sera un privilège de riches et le tourisme d’achat ne fera qu’augmenter.
Jean-Luc Addor, conseiller national UDC

Conseiller national UDC, Jean-Luc Addor ajoute que le taux d’autosuffisance alimentaire en Suisse est de près de 60% et qu’il chutera à 40% en cas de double oui. «Or la crise sanitaire vient de rappeler l’importance de notre souveraineté et le principe de sécurité alimentaire plébiscité par le peuple en 2017.»

A lire aussi: Initiatives anti-pesticides: le camp bourgeois opposé, les paysans et les scientifiques partagés

Les produits suisses, un «privilège de riches»

Le comité du 2x NON souligne également des problèmes de sécurité sanitaire posés par ces textes. «Supprimer les biocides de synthèse dans les fromageries et boucheries, c’est ouvrir la porte aux bactéries de type salmonelles», a déclaré Marianne Maret, conseillère aux Etats PDC.

Vice-présidente du PLR Valais, Valériane Grichting a pointé du doigt le renchérissement des denrées alimentaires suisses en cas de oui. «La Suisse sera confortée en tant qu’îlot de cherté.» «Acheter des produits suisses bios sera un privilège de riches et le tourisme d’achat ne fera qu’augmenter», a renchéri Jean-Luc Addor.

Les opposants ont fini par rappeler les efforts déjà fournis par les agriculteurs pour faire face aux problématiques posées par les produits de synthèse. «Depuis 2008, la vente de produits de synthèse autorisés en production intégrée a baissé de 40% au profit de phytosanitaires biologiques. Et la tendance va s’intensifier.»

A lire aussi: Votations fédérales: Bio Suisse ne veut pas de l’initiative pour une eau potable propre

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

AGRICULTUREPesticides: le Conseil fédéral lance un plan de mesures «plus appropriées» que les 2 initiativesPesticides: le Conseil fédéral lance un plan de mesures «plus appropriées» que les 2 initiatives

Berne lance la guerre aux pesticides

Le Conseil fédéral a présenté mercredi un plan de mesures pour préserver la qualité des eaux, qui s’inscrit comme un...

  29.04.2021 06:31
Premium

Votations fédéralesPesticides: «La satisfaction de produire de manière propre et d’être autonome n’a pas de prix»Pesticides: «La satisfaction de produire de manière propre et d’être autonome n’a pas de prix»

OpposésInitiatives phytos: les agriculteurs de la plaine du Rhône ne veulent pas du sacrifice des produits locauxInitiatives phytos: les agriculteurs de la plaine du Rhône ne veulent pas du sacrifice des produits locaux

Top