28.05.2019, 13:53

Valais: un laboratoire pour une économie durable

chargement
Avec leur "living lab" (laboratoire vivant), la HES-SO Valais-Wallis et "Valais excellence" se profilent à la pointe de l'économie positive, qui vise une croissance responsable et durable.

Economie Valais Excellence et la HES-SO Valais-Wallis lancent un «living lab» de l’économie positive. Le but: créer des synergies bénéfiques pour la société et pour l’environnement.

«Vouloir être la meilleure entreprise du monde, c’est bien; vouloir être la meilleure entreprise pour le monde, c’est mieux.» C’est l’une des phrases fortes ressorties ce mardi à la Maison de l’Entrepreneuriat à Sierre. Elle dit peut-être mieux que toute autre la volonté commune de l’association des entreprises certifiées Valais Excellence (AEVEX) et de l’Institut entrepreneuriat et management de la HES-SO Valais-Wallis, qui y ont officiellement lancé leur «living lab» (laboratoire vivant) de l’économie positive.

A lire aussi : Notre dossier «Vers un Valais durable»

Leur ambition: rapprocher le monde de l’économie et celui de la recherche et créer des synergies concrètes allant dans le sens d’une économie durable et responsable pour la société et pour l’environnement, l’un des leitmotivs de Valais Excellence depuis près de vingt ans.

Une collaboration gagnant-gagnant

Pour le directeur de la HES-SO François Seppey, ce laboratoire constitue «une porte d’entrée vers les entreprises qui partagent la même philosophie. Nos étudiants et chercheurs pourront travailler sur des projets de recherche appliquée et orienter nos projets afin de correspondre au mieux aux attentes du tissu économique valaisan».

Président de l’AEVEX, Yvan Aymon va dans le même sens. «Cette Fusion de compétences consolide et dynamise notre action. Les entreprises vont profiter de connaissances, de formations et d’échanges d’expériences qui les aideront à progresser dans le sens de nos valeurs.»

Premier objet concret: la transition énergétique

Concrètement, un premier atelier commun aux deux structures sera mis sur pied le 11 septembre prochain. Il traitera de transition énergétique, dans la perspective notamment de la future loi cantonale sur l’énergie, actuellement en consultation.

 

 


Top