Réservé aux abonnés

Valais: quand la taxe au sac nuit au recyclage du PET

Depuis l’introduction de la taxe au sac, on retrouve toujours plus de plastique dans les récupérateurs de PET. Excédée, Grône a pris une décision radicale: abandonner le recyclage.
28 déc. 2018, 05:30 / Màj. le 28 déc. 2018 à 05:30
Le président de Saillon, Charles-Henri Thurre, n'envisage pas d'abandonner la récolte du PET, même si celle-ci est compliquée par la présence de toujours plus de plastique.

Le conte de fées tourne au drame. Avec dans le rôle du méchant, l’abominable taxe au sac. Depuis son introduction en janvier dernier, le recyclage du PET, qui était jusqu’ici un succès, se détériore. Pour économiser des sacs taxés, certains n’hésitent pas à balancer leurs emballages ou leurs vieux contenants en plastique dans les récupérateurs de PET des communes et des grandes surfaces.

Du travail supplémentaire pour les communes

A Grimisuat, des employés communaux o...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an