Quand la consolidation d’une route valaisanne profite à des chauves-souris menacées

chargement

Biodiversité A Granges, un imposant chantier a débuté. Il servira à renforcer la route cantonale menant à Lens, mais devrait aussi aider les chauves-souris à coloniser les galeries anciennement exploitées par la Plâtrière. Le soutien aux chiroptères coûtera 100 000 francs.

 05.06.2021, 05:30
Lecture: 5min
Premium
Alain Romailler est ingénieur et codirecteur du bureau d'études Impact SA, responsable du suivi environnemental du chantier. Il se tient devant l'un des tunnels en béton coffré qui va permettre aux chauves-souris d'accéder aux galeries malgré le remblai indispensable à la route entre Granges et Lens.

Les travaux ont débuté il y a un peu plus d’un mois. En ce mardi après-midi, le ballet des camions est incessant. Ils arrivent chargés d’un schiste noirâtre qu’ils déversent par tonnes.

Sur ce secteur situé à une centaine de mètres de la carrière de la Plâtrière, il faudra 50 000 m³ de matériaux pour renforcer le début de la...

À lire aussi...

AnimauxFully éteint des lumières pour aider les chauves-souris à chasserFully éteint des lumières pour aider les chauves-souris à chasser

Une commune, une histoireVex: le curé et les chauves-sourisVex: le curé et les chauves-souris

AnimauxChauves-souris du Valais: une brochure dit tout sur ellesChauves-souris du Valais: une brochure dit tout sur elles

Top