Réservé aux abonnés

On a accueilli Lucky, notre premier hérisson blessé

Les populations du petit mammifère seraient en fort recul. Pour les aider en Valais, Sauve qui pique a mis en place un réseau de familles d’accueil pour hérissons blessés. On a voulu donner un coup de main.
10 juil. 2020, 20:00 / Màj. le 10 juil. 2020 à 20:00
Elle, c'est Lucky. Le premier hérisson blessé que nous avons dû soigner.

Elle est arrivée à la maison dans une boîte en carton, cachée sous du papier journal. Son calme, malgré le transport, trahit l’état de santé du petit mammifère. Rien de trop grave, même si un problème à un œil handicape cette femelle hérisson adulte. Un peu la «nôtre» pour quelques jours.

Dans notre rôle de «famille d’accueil» pour l’association valaisanne Sauve qui pique, elle est la première pensionnaire que nous recevons pour des s...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois