16.12.2019, 15:41

Le Valais romand veut mieux recycler ses déchets alimentaires

Premium
chargement
Daniel Baillifard (à gauche) et Bertrand Yerly ont signé un partenariat pour mieux valoriser les déchets alimentaires.

Restes L’UTO emboîte le pas de la Satom pour mieux gérer les restes alimentaires. Des points de collecte 2.0 devraient fleurir un peu partout à travers le Valais romand.

En matière de déchets alimentaires, le Valais doit «se mettre en phase avec la loi». Bertrand Yerly, directeur de l’UTO, a présenté à la presse ce lundi une solution pour répondre aux exigences de l’OLED (ordonnance sur la limitation et l’élimination des déchets).

L’usine de traitement des ordures du Valais central a signé un partenariat avec la

À lire aussi...

DurableTaxe au sac en Valais: où vont nos déchets alimentaires? Etat des lieux et solutionsTaxe au sac en Valais: où vont nos déchets alimentaires? Etat des lieux et solutions

RecyclageLa valorisation des déchets alimentaires séduit les communes valaisannes, Salvan vient de s’y mettreLa valorisation des déchets alimentaires séduit les communes valaisannes, Salvan vient de s’y mettre

Top