06.02.2019, 12:04

La taxe au sac provoque une baisse des déchets de 32%

chargement
L'introduction de la taxe au sac a permis de diminuer le volume des déchets.

Ordures Les premiers effets de la taxe au sac ont été présentés mercredi. Entre 2017 et 2018, le volume d’ordures par habitant est passé de 280 à 188 kilos.

Une diminution du nombre d’ordures par habitant de 32%. C’est le premier effet positif de la taxe au sac présenté mercredi à l’occasion d’une conférence de presse. Dans le détail, en 2017, en additionnant les déchets des ménages et des petites entreprises collectés par les pouvoirs publics du Valais romand, on obtenait 280 kilos. Ce chiffre est passé en 2018 à 188 kg.

Si l’on tient compte des nuitées, donc des touristes, la quantité était de 260 kilos en 2017 et de 173 en 2018. Philippe Varone, président de l’Antenne région Valais romand qui a piloté l’introduction, se montre satisfait de cette tendance. Si l’on exclut les entreprises du calcul, chaque habitant a produit 152 kilos de déchets en 2018 ce qui représente environ 3000 tonnes par mois. Sur l’année, un pic a été enregistré au premier trimestre avec 10 000 tonnes de déchets puis les quantités se sont équilibrées entre 8500 et 9000 tonnes par trimestre.

 

92 sacs par ménage

Du côté des sacs, plus de 9,4 millions d’exemplaires ont été vendus dont les deux tiers au format 35 litres. Par ménage, cela correspond à 92 sacs par année soit 190 francs. «Nos estimations étaient justes. Cela représente deux sacs par semaine», indique Philippe Varone. Le président de l’Antenne insiste sur le fait que c’est un premier bilan. Un questionnaire a été envoyé à chaque commune afin de connaître notamment le volume des déchets recyclés: verre, cartons, déchets verts, etc. «Impossible de nous prononcer pour l’instant mais une hausse a été constatée du côté du PET et du carton», relève Philippe Varone.

Relancer le recyclage

Le canton a profité de ce point presse pour présenter les volumes de déchets produits avant l’introduction de la taxe au sac. «Les résultats montrent que le taux de recyclage n’a cessé d’augmenter en Valais ces dix dernières années mais qu’il s’est stabilisé depuis trois ans. Même si nous n’avons pas encore les chiffres précis, l’introduction de la taxe au sac a d’ores et déjà des effets positifs et elle devrait relancer le volume de matière recyclée», explique Joël Rossier, chef du Service cantonal de l’environnement.

Trouver des solutions pour le plastique et les déchets verts

Après ce premier bilan, l’Antenne région Valais romand souhaite trouver des solutions dans deux domaines précis. «Nous allons organiser en mars une journée de formation sur le plastique avec les communes, des représentants du canton, des usines et de Swiss Recycling. Des réflexions sont aussi en cours sur les déchets verts», conclut Philippe Varone.
 


À lire aussi...

Taxe au sacMonthey: dix employés communaux assermentés pour contrôler la taxe au sacMonthey: dix employés communaux assermentés pour contrôler la taxe au sac

Rétro 2018Ces Valaisans qui ont marqué l’actualité 2018: Vincent Proton, directeur d’Emmaüs Sion, victime collatérale de la taxe au sacCes Valaisans qui ont marqué l’actualité 2018: Vincent Proton, directeur d’Emmaüs Sion, victime collatérale de la taxe au sac

DurableValais: quand la taxe au sac nuit au recyclage du PETValais: quand la taxe au sac nuit au recyclage du PET

Top