17.11.2020, 16:32
Lecture: 4min

Monthey: non réélue, Laude-Camille Chanton paie pour avoir osé parler

Premium
chargement

Vote sanction La présidente du Conseil général de Monthey n’a pas été réélue. Les électeurs de son parti l’ont, sans doute, sanctionnée pour avoir porté des accusations publiques contre Yannick Buttet. Tant pour le PLR que pour le Collectif Femmes* Valais, c’est un mauvais signal pour toutes les victimes de harcèlement.

Premium
La présidente du Conseil général de Monthey n'a pas été réélue, alors que la qualité de son travail est saluée par son parti.

Les électeurs PLR ont sanctionné leur présidente du Conseil général. Laude-Camille Chanton n’a pas été réélue au législatif de Monthey. Elle a été tracée dans son propre parti, y récoltant entre 10% et 20% de voix en moins que ses colistiers.

Et la raison n’est pas politique. «Il y a un lien direct entre le fait d’avoir eu le courage de parler et de ne pas avoir été élue», affirme-t-elle. Car Laude-Camille Chanton a déposé plainte contre...

À lire aussi...

DérapageYannick Buttet est-il retombé dans ses travers?Yannick Buttet est-il retombé dans ses travers?

Fin de carrièreCollombey-Muraz: Yannick Buttet va jeter l’épongeCollombey-Muraz: Yannick Buttet va jeter l’éponge

Yannick Buttet va jeter l’éponge

Le président de Collombey-Muraz ne briguera pas un troisième mandat à la tête de la commune. Les récentes accusations...

  03.08.2020 19:48
Premium

Top