20.10.2020, 12:40

Isérables: une contestation historique de la présidence PLR

chargement
Le duel opposera le président sortant Régis Monnet au PDC Raoul Crettenand.

Election présidentielle Une coalition réunissant PS, PDC et UDC s’attaque à la présidence et à la vice-présidence de la commune à la feuille d’érable. C’est une première depuis 1972 dans ce fief radical.

Ensemble pour Isérables conteste la présidence du PLR Régis Monnet. Le PDC Raoul Crettenand, porté par cette nouvelle alliance, veut prendre les commandes de l’exécutif. Elue dimanche dernier, la socialiste Roxane Jacquemettaz s’attaque, elle, à la vice-présidence. L’objectif est clair, les minoritaires veulent précipiter la fin du règne radical.

La guerre des chiffres…

Le PLR, qui a perdu un siège au profit des socialistes et plus de 20% de suffrages, sort affaibli par rapport à 2016. Régis Monnet est passé de 310 à 238 voix (sur 487 bulletins valables). Pour un président en place depuis douze ans, c’est un échec. Ou du moins un désaveu.

Au sortir des urnes, les libéraux-radicaux fédèrent 48,3% de l’électorat. Le PS (16%), l’UDC (10,5%), le PDC (25%) captent, ensemble, 51,5% des suffrages. Avantage à l’opposition, donc.

… face au poids de l’histoire

Mais ce serait oublier l’ADN de la municipalité historiquement PLR. Le vote de défiance pourrait s’apparenter à une simple mise en garde. Un rappel à l’ordre adressé au chef de l’exécutif qui divise une partie de la base. Mais la sauvegarde de la présidence radicale va certainement peser. Elle émoussera au passage quelques dissensions. Pour ne pas perdre une fonction occupée depuis 1945. A Isérables, le poids de l’histoire s’inscrira en filigrane de l’élection.
 


À lire aussi...

Aux urnesCommunales 2020 – Résultats: à Isérables, la gauche revient au ConseilCommunales 2020 – Résultats: à Isérables, la gauche revient au Conseil

Top