18.10.2020, 12:00

Communales 2020 – Résultats: à St-Léonard le PDC perd sa majorité absolue

chargement
Les électeurs de Saint-Léonard choisissent leurs autorités communales ce dimanche.

Aux urnes Les électeurs de St-Léonard élisent leurs autorités communales ce dimanche. Découvrez ici tous les détails de ce scrutin, les résultats de chaque candidat, notre analyse et les premières réactions.

Les résultats

Participation 67,8%

Composition du Conseil:

2 PDC (-1), 2 PLR (+1), 1 Indépendant (+0)

PDC

Tissières Stephen sortant élu 463 suffrages

Schwery Fabien sortant élu 477 suffrages

Bitz Philippe non élu 458 suffrages

PLR

Pralong Nicolas vice-président élu 529 suffrages

Anthamatten Alain élu 405 suffrages

INDÉPENDANT

Wanner François sortant élu 352 suffrages

 

Juge de commune

PDC

Marie Charvet élue 679 suffrages

PLR

Marie-Cécile Rossetti 359 suffrages

 

Vice-juge de commune

Aucune liste n’a été déposée, le vice-juge 

Marie-Cécile Rossetti élue 219 suffrages

 

Analyse

Les cris de joie du PLR retentissent. Il est un peu plus de 14 heures sur la place du village de Saint-Léonard. Au balcon de la maison de commune, le président démocrate-chrétien Claude-Alain Bétrisey, qui s’en va après 16 ans de présidence, vient d’annoncer la répartition des sièges. Le PDC perd la majorité absolue. La joie des libéraux-radicaux est à la mesure du résultat. Avec 37% des suffrages, leur liste réalise un score historique pour la section villageoise.

Nicolas Pralong, vice-président sortant, est le candidat le mieux élu tous partis confondus (529 suffrages). L’écart de plus de 100 voix avec son colistier Alain Anthamatten témoigne de nombreux apports hors parti. «Les minoritaires nous ont certainement bien aidés», lâche le vice-président PLR, qui se met à disposition pour aller chercher la présidence.

Le PDC pourra-t-il garder la présidence?

À l’autre bout de la place, l’ambiance est toute autre mais l’analyse est sensiblement la même. «On a perdu une bataille. La gauche et les indépendants ne nous ont pas fait du bien. Le score du PLR est excellent», lance le démocrate-chrétien Fabien Schwery, candidat le mieux élu de sa liste avec 477 suffrages. Ce dernier accuse tout de même un déficit de 50 voix avec le PLR Nicolas Pralong.

Le duel pressenti pour la présidence entre les deux hommes aura-t-il quand même lieu? Si on voit mal le PDC laisser la présidence léonardine sans se battre, l’écart de 50 voix apparaît suffisamment significatif pour le faire hésiter. La décision du parti est attendue lundi.

Réactions

 

Le score du PLR est excellent. Il faut avouer qu’on a perdu une bataille aujourd’hui. La gauche et les indépendants ne nous ont pas fait du bien.
Fabien Schwery, PDC, mieux élu de sa liste

 

On a travaillé pour mais je ne m’attendais pas à un tel résultat.
François Wanner, Indépendant, élu

 

Je ne m’attendais pas à faire ce score et je me mets à disposition pour la course à la présidence.
Nicolas Pralong, PLR élu avec le meilleur score de l’ensemble des candidats

 

Nous avons fait une campagne fair-play. Mais comme un peu partout dans le canton le PDC est en perte de vitesse.
Stephen Tissières, PDC élu

 

Notre score est honorable. Mais le PLR a été cherché les voix.
Philippe Bitz, PDC non-élu

 

C’était un vrai challenge et on l’a fait. C’est le résultat d’un beau travail d’équipe.
Alain Anthamatten, PLR élu qui décroche le deuxième siège de son parti

 

Je ne m’attendais pas à faire ce score et je me mets à disposition pour la course à la présidence.
Nicolas Pralong, PLR élu avec le meilleur score de l’ensemble des candidats

 

Pour retourner à la liste des résultats par commune

A lire aussi : Notre dossier complet sur ces «Communales 2020»

 

Les résultats dans les communes voisines 

Grône

Sierre

Chalais

Lens

Sion

La situation actuelle

À Saint-Léonard, le conseil se compose de 3 PDC, 1 PLR et 1 Indépendant. Une situation que les libéraux radicaux espèrent bousculer. Le départ du président PDC Claude-Alain Bétrisey, après 16 ans à la tête de la commune, vient nourrir cet espoir et ouvrir le jeu électoral. Pour faire tomber la majorité absolue démocrate chrétienne, le PLR mise sur le vice-président sortant Nicolas Pralong et un nouveau candidat Alain Anthamatten.

Pour empêcher cette nouvelle donne, le PDC présente de son côté deux sortants: Fabien Schwery et Stephen Tissières. Ils sont accompagnés d’un nouveau venu en la personne de Philippe Bitz. L’Indépendant François Wanner repart, quant à lui, pour briguer un troisième mandat au conseil communal.

Mais le PLR n’est pas seul à vouloir ouvertement mettre un terme à la position dominante du PDC, c’est aussi la volonté de la Section «Alliance de Gauche et Alternative Citoyenne» de la commune. Bien que ne présentant aucune liste, elle appelle ses sympathisants à voter «pour le changement», c’est-à-dire pour les candidats PLR et celui du parti Indépendant.

Du résultat de dimanche dépend aussi un éventuel match à la présidence. Les noms de Nicolas Pralong pour le PLR (vainqueur du duel à la vice-présidence face à Stephen Tissières il y a quatre ans) et de Fabien Schwery pour le PDC circulent déjà. Si le statu quo prévaut dimanche au conseil communal, il semble peu probable que le libéral-radical se lance pour tenter de souffler la présidence à un PDC toujours majoritaire. Mais on ne sait jamais.

Le duel PDC-PLR se prolonge jusqu’au pouvoir judiciaire. Le PDC présente Marie Charvet pour le poste de juge également convoité par le PLR qui lance Marie-Cécile Rossetti. Par contre, aucune liste n’a été déposée pour le poste de vice-juge.


À lire aussi...

Nouveau capVal de Bagnes, la répartition des dicastères augure un changement politiqueVal de Bagnes, la répartition des dicastères augure un changement politique

Portrait politiqueChristophe Maret, l’homme qui tombe à picChristophe Maret, l’homme qui tombe à pic

DésignéPort-Valais: le 2e élu du Parti indépendant est connuPort-Valais: le 2e élu du Parti indépendant est connu

PolitiqueTout sur le taux de participation des communales valaisannes 2020Tout sur le taux de participation des communales valaisannes 2020

Vote sanctionMonthey: non réélue, Laude-Camille Chanton paie pour avoir osé parlerMonthey: non réélue, Laude-Camille Chanton paie pour avoir osé parler

Top