18.10.2020, 11:30

Communales 2020 – Résultats: à Ayent, Christophe Beney du PDC cartonne

chargement
Les élus du PDC heureux de leurs résultats.

Aux urnes Les électeurs d’Ayent ont fait leur choix. Découvrez ici tous les détails de ce scrutin, les résultats de chaque candidat, notre analyse et les premières réactions.

La répartition reste inchangée du côté d’Ayent. Christophe Beney du PDC, sortant, qui avait annoncé briguer la présidence, sort premier de l’élection avec 809 voix. Mélanie Follonier du PLR, qui avait également déclaré briguer la présidence selon son résultat, obtient 681 voix.

Le taux de participation s’est élevé à 58,5% contre 66% il y a 4 ans.

Les résultats

Composition du Conseil: 3 PDC,2 PS, 1 PLR, 1 UDC
 

PLR
Follonier Mélanie, élue, 681 voix

PS
Plaschy Manuella sortante, élue, 522 voix
Beaupain Chantal, élue, 424 voix

PDC
Beney Christophe sortant, élu, 809 voix
Savioz Christian, élu, 758 voix
Savioz Bertrand, élu, 570 voix

UDC
Moos Marylène sortante, élue, 482

L’analyse

Si la répartitition reste inchangée à Ayent, la nouvelle venue PLR Mélanie Follonier réalise un beau score pour une première candidature au conseil communal. Avec ses 681 voix, elle se hisse à la troisième place des élus tous partis confondus, devant l’un des PDC. Elle avait annoncé, avant les élections, briguer peut-être la présidence en fonction de son résultat. «Je ne peux pas encore vous le dire, c’est une discussion que je dois avoir avec mon parti.»

De son côté, Christophe Beney, du PDC, réalise un très beau score et devrait, si son parti donne son accord, partir à la présidence. Poste qu’il avait déjà brigué lors des dernières élections, sans succès, face au socialiste Marco Aymon. 

Les réactions

Christophe Beney, PDC: «Je suis très content de mon résultat qui est à peu près identique à celui d’il y a quatre ans, compte tenu de la participation moins haute cette année. Avec mon score, il n’y a pas de raison que je change d’avis quant à ma candidature pour la présidence, mais mon parti doit encore la valider. Je tiens aussi à souligner le beau score de Mélanie Follonier, PLR, pour sa première candidature au conseil communal.»

Mélanie Follonier, PLR: «J’ai fait un score bien plus haut que ce que l’on avait imaginé. Je suis heureuse de ce résultat, surtout pour ma première participation. Pour ma candidature à la présidence, c’est une discussion que je vais avoir avec mon parti. Je ne peux encore pas vous dire la décision.»

 


 

Pour retourner à la liste des résultats par commune

A lire aussi : Notre dossier complet sur ces «Communales 2020»

 

Les résultats dans les communes voisines 

Arbaz

Grimisuat

Icogne

Savièse

Sion

La situation actuelle

Aujourd’hui, le conseil communal se compose de 3 PDC, 2 PS dont le président Marco Aymon, 1 PLR et 1 UDC. Sept candidats se présentent pour occuper les sept sièges disponibles, selon la même répartition politique qu’actuellement. 

Les socialistes – deux femmes – espèrent conserver leurs deux sièges, même si le président sortant a décidé de ne pas briguer de quatrième mandat. Les candidates PS ne devraient pas revendiquer pas la tête de l’exécutif, mais attendent les résultats de l’élection avant de se prononcer définitivement.

Christophe Beney du PDC, sortant, a par contre déjà annoncé vouloir briguer la présidence. En 2016, le conseiller communal avait perdu le duel face à Marco Aymon pour 52 voix. La PLR Mélanie Follonier, nouvelle venue, devrait aussi entrer dans la course, selon ses résultats. 

 


À lire aussi...

Nouveau capVal de Bagnes, la répartition des dicastères augure un changement politiqueVal de Bagnes, la répartition des dicastères augure un changement politique

Portrait politiqueChristophe Maret, l’homme qui tombe à picChristophe Maret, l’homme qui tombe à pic

DésignéPort-Valais: le 2e élu du Parti indépendant est connuPort-Valais: le 2e élu du Parti indépendant est connu

PolitiqueTout sur le taux de participation des communales valaisannes 2020Tout sur le taux de participation des communales valaisannes 2020

Vote sanctionMonthey: non réélue, Laude-Camille Chanton paie pour avoir osé parlerMonthey: non réélue, Laude-Camille Chanton paie pour avoir osé parler

Top