18.10.2020, 12:21

Communales 2020 – Résultats: en Anniviers, les PDC décrochent un siège supplémentaire

chargement
Les citoyens d'Anniviers élisent leurs autorités communales ce dimanche.

Aux urnes Les citoyens d’Anniviers ont élu leurs autorités communales ce dimanche. Le PDC marque des points. Le PS perd son siège et Agora n’a pas réussi à séduire les électeurs et électrices. Découvrez ici tous les détails de ce scrutin, les résultats de chaque candidat, notre analyse et les premières réactions.

L’analyse

Si le PDC perd des plumes dans maintes communes valaisannes, en Anniviers, il a cartonné. Le PDC a-t-il bénéficié de voix de parti non représenté comme l’UDC? Ou bien l’aura des candidats sortants a-t-elle suscité l’engouement de la population? Le parti conservateur a réussi à bouleverser l’équilibre des forces en présence, en volant un siège – pourtant légitime – au PS.

Le village de Grimentz est le grand gagnant du jour. Absent du conseil lors de la législation précédente, il a désormais deux représentants (un PDC et un PLR) à l’exécutif.

Quant au nouveau parti Agora, sa candidate Tullia Lugon se taille un joli score, récoltant 303 voix, malgré une campagne plus que discrète.


Les résultats

PDC (+1)

David Melly, 751 voix, élu
Vincent Theytaz, 741 voix, élu
Danièle Zufferey, 716 voix, élue
David Zufferey, 709 voix, élu
Fabrice Ganioz, 550 voix, élu

PLR (-)

Vincent Massy, 539 voix, élu
Elu Sonia Martin, 369 voix, élue

Valentin Jacquaz, 323 voix, non élu

PS et GAUCHE CITOYENNE (-1)

Christophe Viatte, 234 voix, non élu

AGORA (0)

Tullia Lugon, 303 voix, non élue


Les réactions

On s’en doutait, l’actuel président PDC d’Anniviers est aux anges. Son parti décroche 5 sièges sur 7 et éjecte le PS. «Notre liste comportait des gens impliqués dans les différentes sociétés d’Anniviers, et tous les villages d’Anniviers y étaient représentés, ce qui a certainement joué en notre faveur.» Bon prince, il relève que «le bon travail de l’entier du conseil communal de cette dernière période nous a certainement aidés aussi.»

Le président du PLR d’Anniviers, Patrick Genoud, se dit satisfait d’avoir gardé 2 sièges. «Cette nouvelle répartition, 5 PDC – 2 PLR, est inédite. Et même si nous nous réjouissons du succès de nos candidats, nous pensons que dans l’idéal, tous les courants devraient être représentés au sein du conseil. Cependant, avec la collaboration avec le PDC s’annonce fructueuse et nous nous réjouissons d’attaquer cette nouvelle législature.» Pas question pour l’instant de se positionner en ce qui concerne la présidence ou la vice-présidence.

Grand perdant du jour, Pierre-Marie Epiney, président du PS Anniviers est extrêmement déçu. «On constate avec tristesse que la jeunesse de la vallée tourne à droite. On avait senti une vague de conservatisme durant ces derniers mois, mais on ne s’attendait pas à une telle ampleur.»

Pierre-Marie Epiney se défend d’avoir fait un mauvais casting. «Christophe Viatte est très compétent. Mais le fait de ne pas être originaire de la vallée peut lui avoir joué un sale tour. Regardez: aucun des candidats avec un nom étranger n’a été élu!»

 

Pour retourner à la liste des résultats par commune

A lire aussi : Notre dossier complet sur ces «Communales 2020»

 

Les résultats dans les communes voisines

Chippis

Chalais

Sierre

Grône

Mont-Noble

La situation actuelle

Cette dernière législature, le conseil communal d’Anniviers est composé de 4 PDC, 2 PLR et un socialiste. En 2020 pour la première fois, un quatrième parti entre en lice : le parti Agora avec une candidate : Tullia Lugon.

Tessinoise d’origine, habitant à Mayoux, Tullia Lugon déclare s’intéresser depuis toujours à la chose publique mais n’avoir pas trouvé de parti avec lequel elle puisse s’identifier avec conviction, d’où la création de ce nouveau parti indépendant. La nouvelle venue fera-t-elle vaciller la répartion habitelle?

Les PDC en place, David Melly (président), la conseillère Danielle Zufferey et les conseillers Vincent Theytaz et David Zufferey se représentent. Le parti démocrate-chrétien propose un candidat supplémentaire, Fabrice Ganioz. Originaire de Grimentz, un village privé de représentant durant les 4 dernières années, celui-ci a des chances de s’imposer. Quant à offrir un cinquième siège au parti majoritaire, c’est une autre histoire.

Les PLR Marc Genoud (actuel vice-président) et la conseillère Christiane Favre-Massy se retirent. Pour les remplacer, le parti libéral-radical mise sur Valentin Jacquaz, Sonia Martin et Vincent Massy. Ce dernier vient aussi de Grimentz, il lui avait manqué 26 listes pour décrocher un troisième siège PLR en 2016.

Le PS Augustin Rion quitte aussi le conseil. C’est le Jurassien établi en Anniviers depuis 2015, Christophe Viatte, qui se présente sur la liste du PS et Gauche Citoyenne d’Anniviers. Diplômé universitaire en urbanisme et en gestion des affaires, son profil est intéressant mais pour plusieurs Anniviards, les rumeurs selon lesquelles il se serait inscrit à l’UDC avant de rejoindre le PS font tache.

A relever encore que trois candidats sur les dix en lice ne portent pas des noms à consonance anniviarde. Une demi-surprise, quand on sait que plus de la moitié des votants ne sont plus originaires de la vallée.


À lire aussi...

Nouveau capVal de Bagnes, la répartition des dicastères augure un changement politiqueVal de Bagnes, la répartition des dicastères augure un changement politique

Portrait politiqueChristophe Maret, l’homme qui tombe à picChristophe Maret, l’homme qui tombe à pic

DésignéPort-Valais: le 2e élu du Parti indépendant est connuPort-Valais: le 2e élu du Parti indépendant est connu

PolitiqueTout sur le taux de participation des communales valaisannes 2020Tout sur le taux de participation des communales valaisannes 2020

Vote sanctionMonthey: non réélue, Laude-Camille Chanton paie pour avoir osé parlerMonthey: non réélue, Laude-Camille Chanton paie pour avoir osé parler

Top