23.02.2021, 20:00

L'Interrogatoire politique (8/8): Christophe Darbellay: «Mon soutien à Favre? Je ne regrette pas ce que j'ai dit une fois.»

chargement

CANTONALES 2021 Notre série «L’interrogatoire politique» se termine avec le PDC Christophe Darbellay.

Premium
Christophe Darbellay a évoqué la possible perte de majorité du PDC au gouvernement ainsi que la crise du Covid.

Comme il y a quatre ans et lors des dernières élections au Conseil des Etats, le Nouvelliste lance à nouveau sa rubrique « L’interrogatoire politique » avec les huit candidates et candidats au gouvernement. Pendant dix minutes, ils répondent aux questions directes de Vincent Fragnière, le rédacteur en chef. 

Christophe Darbellay estime de ne pas être responsable...

À lire aussi...

CANTONALES 2021L’Interrogatoire politique (6/8): Roberto Schmidt: «Je suis le penseur silencieux du gouvernement.»L’Interrogatoire politique (6/8): Roberto Schmidt: «Je suis le penseur silencieux du gouvernement.»

CANTONALES 2021L'Interrogatoire politique (1/8): Serge Gaudin :  «Le slogan "Le Valais de demain" est plus porteur que ma photo. C'est sûr !»L'Interrogatoire politique (1/8): Serge Gaudin :  «Le slogan "Le Valais de demain" est plus porteur que ma photo. C'est sûr !»

CANTONALES 2021L'Interrogatoire politique (3/8): Frédéric Favre: «J’aurais attendu que Mathias Reynard choisisse un PLR minoritaire plutôt qu’un troisième PDC.»L'Interrogatoire politique (3/8): Frédéric Favre: «J’aurais attendu que Mathias Reynard choisisse un PLR minoritaire plutôt qu’un troisième PDC.»

CANTONALES 2021L'Interrogatoire politique (5/8): Mathias Reynard: «Il faut que toutes les forces politiques soient représentées au Conseil d’Etat.»L'Interrogatoire politique (5/8): Mathias Reynard: «Il faut que toutes les forces politiques soient représentées au Conseil d’Etat.»

CANTONALES 2021L'Interrogatoire politique (4/8): Franz Ruppen: «Brigitte Wolf est ma principale adversaire. Aux États, elle avait battu Rieder dans le Valais romand.»L'Interrogatoire politique (4/8): Franz Ruppen: «Brigitte Wolf est ma principale adversaire. Aux États, elle avait battu Rieder dans le Valais romand.»

Top