05.09.2020, 20:30
Lecture: 4min

Veysonnaz: entre Délèze et Fournier, on ne se mariait pas

Premium
chargement
A Veysonnaz (ici vers 1960) un Délèze n'épousait pas une Fournier, et vice-versa, jusque dans les années 60.

Une commune, une histoire A Veysonnaz, avant les années 70, on ne connaissait pas les partis conservateur et radical mais les partis Délèze et Fournier. Entre les deux: la guerre.

En attendant les élections communales d’octobre
«Le Nouvelliste» vous propose quotidiennement pendant un mois de partir à la découverte des communes du Valais romand. A travers une histoire originale, l’origine du surnom de leurs habitants et aussi une fiche d’identité.

C’est une version un peu moins tragique de Roméo et Juliette. Pas de Vérone mais Veysonne. Pas de Montaigu et de Capulet mais des Délèze et des Fournier. La rivalité est viscérale....

À lire aussi...

Une commune, une histoireLe Valais romand compte 63 communes, on vous raconte 63 histoiresLe Valais romand compte 63 communes, on vous raconte 63 histoires

Une commune, une histoireArbaz a toujours été une commune viticoleArbaz a toujours été une commune viticole

UNE COMMUNE, UNE HISTOIRELe rire du boulanger dans les cloches de FinhautLe rire du boulanger dans les cloches de Finhaut

Une commune, une histoireIsérables: l’escroquerie à l’assurance qui devait sauver la fanfare de la failliteIsérables: l’escroquerie à l’assurance qui devait sauver la fanfare de la faillite

Une commune, une histoireArdon, de fer et de feuArdon, de fer et de feu

Top