05.09.2020, 11:30
Lecture: 4min

Saint-Gingolph: des poissons de contrebande aux perles adorées des Anglaises

Premium
chargement
Les perlières de Saint-Gingolph dans les années 50.

Une commune, une histoire Entre 1900 et 1970, Saint-Gingolph a fabriqué des perles à partir d’écailles d’ablettes. Toute la famille d’Annik Jacquier travaillait autour de ces nacres, des pêcheurs contrebandiers à sa mère perlière. La tradition est aujourd’hui relancée, mais sans les ablettes victimes de cette surpêche.

En attendant les élections communales d’octobre
«Le Nouvelliste» vous propose quotidiennement pendant un mois de partir à la découverte des communes du Valais romand. A travers une histoire originale, l’origine du surnom de leurs habitants et aussi une fiche d’identité.

C’était quand Saint-Gingolph était l’un des hauts lieux de la perle du Léman, que les touristes devaient faire la file indienne dans le bourg étroit et qu’Annik Jacquier, enfant se promenant dans les...

À lire aussi...

Une commune, une histoireLe Valais romand compte 63 communes, on vous raconte 63 histoiresLe Valais romand compte 63 communes, on vous raconte 63 histoires

Une commune, une histoireArbaz a toujours été une commune viticoleArbaz a toujours été une commune viticole

UNE COMMUNE, UNE HISTOIRELe rire du boulanger dans les cloches de FinhautLe rire du boulanger dans les cloches de Finhaut

Une commune, une histoireIsérables: l’escroquerie à l’assurance qui devait sauver la fanfare de la failliteIsérables: l’escroquerie à l’assurance qui devait sauver la fanfare de la faillite

Une commune, une histoireArdon, de fer et de feuArdon, de fer et de feu

Top