30.08.2020, 11:30
Lecture: 5min

Martigny-Combe: pourquoi l’Arpille n’a jamais pu devenir une station de ski

Premium
chargement
Les promoteurs avaient vu grand. Mais la Lex Furgler et une volonté déjà affirmée de protéger le paysage suisse sont passées par là.

Une commune, une histoire 5000 lits, un golf, un altiport, une piscine, des terrains de tennis, une halle de curling…à la fin des années 60, une société belge voulait faire du mont de l’Arpille, au-dessus de Martigny-Combe, la «station-esplanade des 4 saisons.» Le projet n’a jamais vu le jour. Voici pourquoi.

EN ATTENDANT LES ÉLECTIONS COMMUNALES D’OCTOBRE
«Le Nouvelliste» vous propose quotidiennement pendant un mois de partir à la découverte des communes du Valais romand. A travers une histoire originale, l’origine du surnom de leurs habitants et aussi une fiche d’identité.

«Le ski de novembre à mai». Le slogan fait rêver les exploitants de remontées mécaniques de 2020. Il date de la fin des années 60. L’industrie des sports d’hiver décolle. Et des promoteurs belges...

À lire aussi...

Une commune, une histoireVollèges: une bataille pour l’eau durant 500 ansVollèges: une bataille pour l’eau durant 500 ans

Une commune, une histoireA Massongex, le Central, ce café populaire devenu repère de starsA Massongex, le Central, ce café populaire devenu repère de stars

Une commune, une histoireAyent: l’année où le barrage a vacilléAyent: l’année où le barrage a vacillé

SérieMartigny: une eau de première qualité coule de sourceMartigny: une eau de première qualité coule de source

Une commune, une histoireSalvan: quand les bêtes de somme étaient des hommesSalvan: quand les bêtes de somme étaient des hommes

Top