21.08.2020, 20:30
Lecture: 4min

Hérémence: le fabuleux destin d'Antoine Dayer, anobli pour épouser sa belle

Premium
chargement
Pour épouser la petite-nièce du fameux général Kutuzov (en médaillon), Antoine Dayer a été anobli. Il est devenu comte de Bachanna, un lieu-dit situé au-dessus du village d'Hérémence (photo).

Une commune, une histoire Parti d'Hérémence pour rejoindre les rangs de Napoléon en 1812, Antoine Théodule Dayer aura trouvé l'amour en Russie.

En attendant les élections communales d’octobre
«Le Nouvelliste» vous propose quotidiennement pendant un mois de partir à la découverte des communes du Valais romand. A travers une histoire originale, l’origine du surnom de leurs habitants et aussi une fiche d’identité.

Hérémence, 1812. La légende raconte qu’Antoine Théodule Dayer se serait embrouillé avec sa famille en cultivant les champs. Fâché, il rejoint les rangs de Napoléon, dont la Grande Armée s’apprête à marcher sur la Russie. Aux portes de...

À lire aussi...

Une commune, une histoireVenthône: un collège des jésuites a écrit une page de l’enseignementVenthône: un collège des jésuites a écrit une page de l’enseignement

Top