Tout savoir sur la constituante
 25.09.2018, 17:49

Constituante: le PS présente des candidats atypiques

chargement
Le PS lance sa campagne avec des visuels présentant l'évolution de la société valaisanne.

Constituante Un ancien prêtre, une immigrée qui ne souhaite pas prendre la carte du parti, une personne en situation de handicap: le PS a voulu présenter une large palette de personnalités dans la course à la constituante.

Sur les 76 candidats qui figurent sur les listes du Parti socialiste et Gauche citoyenne dans le Valais romand, 30 ne sont pas membres du PS, 35 sont des femmes. De nombreux candidats ont un parcours atypique.

A lire aussi : Constituante: les socialistes ont bouclé toutes leurs listes dans le Valais romand

Une parité difficile à obtenir

30 femmes, 46 hommes. Le PS s’approche de la parité, sans y être parvenu totalement. «La parité n’est pas facile à obtenir», indique la présidente du parti Barbara Lanthemann, «les femmes ont de la peine à entrer en politique».

Pour atteindre cette représentativité féminine, le PS a dû demander à des hommes de ne pas se présenter, inviter à se «sacrifier» pour une idée commune.

La parité ne s’arrête pas à la représentation des sexes. Le PS présente aussi sur ses listes une personne en situation de handicap, Stéphane Faustinelli. Il présente aussi des candidates, comme Alexandra Gonzales sur Monthey, qui souhaitent «représenter les personnes qui ont élu domicile en Valais».

Avec un ancien prêtre

Lui a décidé d’adhérer au PS à la suite d’une votation sur la fiscalité. Ancien prêtre qui a abandonné l’habit parce qu’il vivait mal le célibat, Martial Ducrey est candidat dans le district de Sion. Sa vocation première ne l’empêche pas d’avoir un avis particulier sur la place que doit prendre la religion dans la Constitution. «Il me semble primordial d’enraciner dans la Constitution la notion de neutralité confessionnelle».

Elle ne veut pas la carte du parti

«Je ne veux pas devenir membre du PS», lance Corinne Card. Cette Française venue s’établir à Nax n’en est pas moins candidate sur le district d’Hérens. Quand on lui demande comment elle explique cette situation particulière, elle déclare: «Mes valeurs sont relativement proches de celles du PS, mais je ne suis pas à l’aise avec l’esprit partisan.» Si elle s’engage «parce que la Constitution, c’est quelque chose de concret».

La présidente du parti a souhaité que les listes soient ouvertes à la société civile. Barbara Lanthemann commente: «Si les partis politiques prennent en otage l’écriture de la Constitution, les Valaisans ne s’y reconnaîtront pas.» Et, en fin de compte, ce sont eux qui seront appelés à l’accepter, ou non, en votation populaire.

A lire aussi : Constituante: le PS présente sa plateforme électorale


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Participatif1350 idées citoyennes pour réviser la Constitution valaisanne1350 idées citoyennes pour réviser la Constitution valaisanne

PolitiqueConstituante valaisanne: une succession de démissions qui interpelleConstituante valaisanne: une succession de démissions qui interpelle

PolitiqueConstituante: au nom de Dieu tout-puissant, le vote dès 16 ans et pour les étrangers?Constituante: au nom de Dieu tout-puissant, le vote dès 16 ans et pour les étrangers?

ConstituanteConstituante: Cyrille Fauchère démissionneConstituante: Cyrille Fauchère démissionne

ArrivéeUn nouveau constituant pour le district de SierreUn nouveau constituant pour le district de Sierre

Top