"T'as d'où l'accent?": à la recherche des parlers du Valais

Série «T'as d'où l'accent?»: on vous emmène à la recherche du parler de Martigny

chargement

Série d'été «T’as d’où l’accent?», c’est la question au cœur de notre série d’été. Quatrième épisode: Martigny et plus particulièrement Martigny-Bourg. De l'avis des autres habitants du canton, l'accent y serait reconnaissable. Une hypothèse validée par la plupart des Martignerains que nous avons rencontrés à la mi-juillet. Mais alors quelles sont donc les caractéristiques de ce parler? Qu'a-t-il de différent des villages voisins? Existe-t-il une expression typique du lieu? On vous emmène à la découverte de l'accent de Martigny.

Lecture: 4min
Premium
Pour Pierrot Damay, l'accent de Martigny et particulièrement celui du Bourg est reconnaissable entre mille.

Pierrot Damay a du bagou. S’exprimer en public ou face caméra? Aucun souci. Il est rompu à l’exercice, lui, le fondateur historique du FIFO. Néanmoins, il avoue sans gêne que ses prises de parole trahissent ses origines martigneraines et plus particulièrement bordillonnes, car Martigny-Bourg ce n'est pas tout à fait Martigny. «Il y a plusieurs années, on m’avait demandé de crier les...

À lire aussi...

PatrimoineTraditions: on a testé l’apprentissage du «patouè» en ligneTraditions: on a testé l’apprentissage du «patouè» en ligne

CommentaireLes accents? De l’identité qui se partage. Le commentaire de Patrick FerrariLes accents? De l’identité qui se partage. Le commentaire de Patrick Ferrari

SÉRIE D’ÉTÉSérie «T’as d’où l’accent?»: la fin d’une riche aventureSérie «T’as d’où l’accent?»: la fin d’une riche aventure

Série d'étéSérie "T'as d'où l'accent?": nos meilleurs moments et nos ratés à la recherche des accents du Valais en vidéoSérie "T'as d'où l'accent?": nos meilleurs moments et nos ratés à la recherche des accents du Valais en vidéo

Série d'étéSérie «T’as d’où l’accent?»: l’analyse du parler du Saviésan Gérard Debons par Mathieu AvanziSérie «T’as d’où l’accent?»: l’analyse du parler du Saviésan Gérard Debons par Mathieu Avanzi

Top