Santé
 08.04.2020, 20:00

Un médecin peut-il renseigner les proches d’un patient?

chargement
Ludivine Détienne, responsable de l'ombudsman de la santé.

Chronique santé En Valais, une personne est chargée de répondre à vos questions en ce qui concerne les aspects juridiques qui touchent à la santé et aux institutions sociales. On l'appelle l'ombudsman. Retrouvez ses conseils toutes les deux semaines.

Vous devez donner votre accord et délier votre médecin ou autre professionnel du secret médical pour qu’il puisse renseigner vos proches ou des tiers sur votre état de santé.

Pour les personnes incapables de discernement, par exemple en raison de déficience mentale, troubles psychiques, ivresse, ou jeune âge, le médecin doit faire une demande auprès de la Commission cantonale pour être levé du secret professionnel.

Pour les mineurs, les détenteurs de l’autorité parentale (en général les parents), doivent donner leur accord jusqu’à l’âge de 10 à 15 ans environ. A partir de cet âge, le mineur, selon les circonstances, peut donner lui-même son consentement. Par exemple, un médecin n’a pas le droit d’avertir les parents d’un adolescent capable de discernement venu se faire soigner chez lui.

INFOS PRATIQUES

Le service de l’ombudsman est gratuit et indépendant de l’administration. Vous trouvez toutes les informations utiles sur le site internet ombudsman-vs.ch.

Une permanence téléphonique est à disposition les mardis après-midi et les jeudis matin au 027 321 27 17. Vous pouvez également poser vos questions par courrier électronique: info@ombudsman-vs.ch.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

CoronavirusEn période de confinement, comment aider nos aînés sans risque?En période de confinement, comment aider nos aînés sans risque?

Top