Quels sont vos droits lors d’analyses génétiques?

En Valais, une personne est chargée de répondre à vos questions en ce qui concerne les aspects juridiques qui touchent à la santé et aux institutions sociales. On l'appelle l'ombudsman. Retrouvez ses conseils toutes les deux semaines.
14 oct. 2020, 20:00
/ Màj. le 14 oct. 2020 à 20:00
Ludivine Détienne, responsable de l'ombudsman de la santé.

Les analyses génétiques humaines visent essentiellement à détecter ou exclure la présence de maladies héréditaires ou de prédispositions à des fins préventives ou curatives.

Un test génétique ne peut être réalisé qu’avec votre consentement écrit après avoir été pleinement informé (par ex. de la marge d’erreur ou des risques). Un temps de réflexion doit vous être accordé entre le conseil par un professionnel compétent et l’exécution de l’analyse. En principe, vous êtes en droit de refuser de connaître une information relative à votre patrimoine génétique.

Pour une personne incapable de discernement, le consentement du représentant légal est exigé et l’analyse doit être réalisée en vue de protéger sa santé. Le médecin ne peut transmettre les résultats des analyses à vos proches qu’avec votre accord. En cas de refus, il peut demander de se faire délier de son secret professionnel, si les intérêts d’autres personnes priment.

INFOS PRATIQUES

Le service de l’ombudsman est gratuit et indépendant de l’administration. Vous trouvez toutes les informations utiles sur le site internet ombudsman-vs.ch. Ombudsman de la santé et des institutions sociales: info@ombudsman-vs.ch ou 027 321 27 17.

par Estelle Baur